Jump to content

MMorateur

Habitué
  • Content Count

    1540
  • Joined

  • Last visited

About MMorateur

  • Rank
    Jeune Padawan
  • Birthday 01/06/1990

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral classique

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Aix

Recent Profile Visitors

526 profile views
  1. Euh non, Ravier perds dans la circo la plus à gauche. La 1ère circo avait justement été prendre la meilleure partie du 13/14 pour compenser la perte de la bonne partie du 4/5, donnée à Muselier (qui a perdu malgré ce). Je ne vois pas l'UMP à 20% dans ce secteur. Si on projette les résultats du sondage d'aujourd'hui, il doit manquer 3 points maximum à Ravier. Donc ça reste envisageable. Sur les sénatoriales, je persiste, mais il y a de bonne chance que la gauche n'atteigne pas le quotient électoral pour un 4ème sénateur, du coup le FN peut prendre le second attribué à la plus forte moyenne à la barbe de l'UMP, sans aller jusqu'au quotient électoral. Et en plus ils peuvent bénéficier de la prime majoritaire sur leurs victoires (j'avais oublié Tarascon dans les villes où le FN pourrait l'emporter.) Sur Bompard : je n'ai pas fait l'analyse de sa gestion, mais prendre (l'absence) d'endettement comme indicateur d'une bonne gestion n'a pas de sens. D'autant qu'une gestion municipale c'est avant tout la gestion de l'urbanisme.
  2. Il y a déjà eu des triangulaires dans tous les secteurs. Ce sera certainement le cas cette fois-ci. Sauf que là, le FN peut gagner le 13/14, le plus gros secteur. En triangulaires "normales", le 4/5 en effet, mais aussi le 11/12 pourraient passer à gauche. Sauf que la gauche s'effondre. De plus, en 2008, le FN est présent plus dans les secteurs de gauche (donc prends déjà des sièges à l'opposition UMP) que dans les secteurs de droite (où l'opposition de gauche va devoir nettement plus partager). Les projections au cabinet de Gaudin sont bonnes. Ne pas oublier qu'en 2008 sa majorité absolue tenait à un fil, mais pas sa majorité relative, un peu plus large. Chitah a raison sur Marseille ville de droite. 1981 et 2012 sont à part. Et n'oublions pas que Defferre a certes été maire jusqu'en 1986 suivi de Vigouroux jusqu'en 1995, mais Defferre vole son élection en 1983 puisque minoritaire en voix sur l'ensemble de la ville, et Vigouroux gagne en tant que candidat "société civile" contre le PS et la droite en 1995. Et avant 1971, Defferre est élu avec la droite face aux cocos. D'où les débuts de Gaudin dans l'équipe Defferre en 1965. Sur les sénatoriales : le FN sera bien plus présent qu'en 2008. Certaines listes sont déjà montées. Votre calcul est trop simpliste, toutes les villes n'ont pas le même mode de scrutin, n'ont pas la même représentation en grands électeurs, et il y a un reste, le quotient électoral n'est pas atteint, au moins pour le dernier sénateur attribué. Gagner le 13/14 leur suffirait à obtenir un sénateur. Et ils peuvent aussi regagner Vitrolles, Gardanne, Miramas, pourquoi pas Rognac, ils auront des élus d'opposition partout...
  3. Marseille ne basculera pas. Gaudin n'aura pas de majorité absolue au conseil municipal, mais ce sont les secteurs de gauche qui sont le plus menacés par le FN. En tout cas je parie sur un sénateur FN au renouvellement de 2008 dans les Bouches du Rhône. Je ne connais pas assez le terrain nordiste, mais là-bas aussi ça sent l'élu FN. Des villes FN, il y en aura. Plus qu'en 1995 pour les villes moyennes. Mais pas de grande ville comme Nice et Toulon à l'époque. Les maires sortants ont bien verrouiller. En revanche, point d'interrogation sur Nîmes. Le sortant a des casseroles qui tintent, c'est l'une des deux villes où l'UDI présente une liste autonome face à un UMP sortant, et c'est à couteaux tirés.
  4. C'est très amusant ces grands juristes qu'on découvre à l'occasion de ce débat. La France éternelle dont on se doit d'avoir une certaine idée fourmille de Portalis incompris. 1- La manif n'avait pas pour but la tenue d'un référendum, mais la suppression du projet de loi de l'ordre du jour parlementaire 2- On parle là de majorité et de minorité parlementaire. Elle n'est jamais qu'agrégée des facultés après tout... Un truc sur lequel tu peux tomber par hasard, c'est ben connu ! Elle est spécialiste des libertés fondamentales et de la défense nationale. Sur le CV, la direction de la formation à IHEDN et de la recherche à la Gendarmerie. Des postes de rigolo qui justifient le procès en incompétence ad hominem. Si vous saviez que le mariage relève du droit civil et que le droit social est un autre domaine juridique, vous seriez plus crédible pour juger qui est digne de passer les rattrapages en 1ère année. Et plus généralement, une liberté est justement à l'abri d'une politique. Dans le cas d'espèce, attribuer ou non des allocations familiales, c'est un choix politique, dans le domaine social. Permettre à deux personnes de se marier, c'est une liberté que l'Etat doit protéger. Comme il doit permettre à chacun de pratiquer sa religion, ce qu'on appelle la laïcité (rien à voir avec l'athéisme militant dénoncé dans ce fil). Euh, non, ça ne se discute pas, et l'auteur ne raconte pas une telle énormité. Elle dit juste que le salut des opposants se trouve au Conseil Constitutionnel et non dans un anti-plébiscite. Ce qui est assez cocasse quand on adopte une attitude populiste. La France éternelle de 1962.
  5. Les mineurs ne sont pas responsables ? Première nouvelle... Ça fait tout de même 1000 ans, sous l'influence des canonistes d'ailleurs, que la famille n'est plus un ensemble monolithique représenté par le paterfamilias qui a autorité chacun des membres mais un ensemble d'individus liés par des obligations.
  6. Pas très honnête de comparer les revenus d'un dirigeant -manager avec celui d'un dirigeant-actionnaire.
  7. Non le statut du Conservateur des hypothèques ne date pas de la Révolution mais de 1771. C'était à l'époque une charge d'officier ministériel (exactement comme les notaires donc). Ils sont aujourd'hui fonctionnaires, mais ce sont (à ma connaissance) les seuls fonctionnaires payés "à la com'", ce qui est extrêmement agréable lorsqu'il y a beaucoup de transactions. C'est un poste très prisé dans la fonction publique vous l'imaginez bien, aussi on y case beaucoup de copains, et de syndicalistes en fin de carrière (exemple médiatique de l'ex n°2 de la CGT, Le Duigou). Cela dit, Sarkozy y a mis fin (pour janvier 2013, ils deviennent "chef du service de publicité foncière", payés selon la grille) et ce n'est pas la pire de ses réformes. Cependant la publicité foncière reste organisée par le DGFiP, ce qui est effectivement très onéreux. Pour une mutation immobilière, on ne peut passer directement par le service des hypothèques, puisque qu'il n'a pas pour mission d'authentifier les actes, mais de récupérer les droits et surtout de tenir le fichier. Il n'a donc pas la même mission que le notaire, il ne s'agit pas d'un doublon (le notaire authentifie et collecte, le (futur) service de publicité foncière perçoit et publie). A noter que l'Alsace-Moselle a un autre système (utile si on veut faire du droit comparé). Pas très honnête de comparer les revenus d'un dirigeant -manager avec celui d'un dirigeant-actionnaire.
  8. Il est sans aucun problème dans le top 5 des députés les plus libéraux. Sa plume est un connaisseur d'Hayek, et il ne manque jamais de parler de subsidiarité, de corps intermédiaires face au fait du prince et à l'Etat providence. Et son conseiller éco est Nicolas Bouzou, qui est "autrichien". Bref, bien entouré. L'enchainement Morin-Borloo était d'ailleurs hallucinant de contrastes à l'UE de l'Alliance. Alors même que les radicaux, globalement, sont loin d'être aussi dirigistes et interventionnistes que ça. C'est les nouveaux venus (Borloo, Yade et Jégo) qui donnent cette ligne détestable aux radicaux.
  9. Se renseigner sur le droit pénal. Ordre public, bonnes moeurs toussa… Et puis on peut disposer qu'il a des biens dont on ne peut jouir absolument. Timur n'est toujours pas le juriste le plus influent.
  10. Pour la faire (très) court : la banque place une partie de cet argent dans la banque centrale, laquelle en échange lui permet d'émettre non seulement l'équivalent en monnaie, mais en plus d'utiliser un effet de levier c'est à dire d'en prêter la plupart du temps entre 10 et 20 fois plus (on a même eu des multiplicateurs de 50 ou 100). Bien sur, en première année, dans le modèle keynésien qui a permis à ton pote d'être "major", l'épargne se place sous le matelas, et c'est de la thésaurisation cupide. Cela dit il suffit que tu compulses quelques fils de ce forum dans la section "Economie et histoire" pour en apprendre beaucoup plus sur les mécanismes monétaires. vincponcet et xara ont souvent eu des écrits assez didactiques sur le sujet.
  11. Les cours ont lieu, pour la licence, à Aix OU à Marseille. A toi de choisir. En deuxième année, l'essentiel de l'éco c'est du monétaire, c'est avec Gérard Bramoullé, et effectivement il y a Pierre Garello en histoire de la pensée économique. Pour le logement si ça t'intéresse c'est en MP.
  12. Recueillir des informations inaccessibles lorsque l'on est pas en relation avec une personne, se faire une mailing list sans éveiller l'attention… Je vois au contraire dans ces profils une stratégie efficace.
  13. Les Fennecs. Nick ne respecte pas l'Identité Nâtiooooâââle. Heureusement, Besson n'aura pas à l'expulser.
×
×
  • Create New...