Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'emploi'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • FORUM ACTIONS
    • Action !
  • FORUMS GENERAUX
    • Politique, droit et questions de société
    • Economie
    • Science et technologie
    • Europe et international
    • Philosophie, éthique et histoire
    • Lectures et culture
  • LIBRE-ECHANGE
    • Actualités
    • Forum des nouveaux
    • La Taverne
    • Sports et loisirs
    • Cryptomonnaies & Co
    • Annonces, aide et tests
  • Statistique & Data Science's Sujet de contrôle
  • Programme libéral 2022, une ébauche's Comment s'organiser - le méta-programme
  • Programme libéral 2022, une ébauche's Rédaction du programme - on discute, on organise, on propose
  • Constitution libertarienne pour pays numérique's Sujets
  • Journal d'un Curieux's Articles relatifs au libéralisme
  • Journal d'un Curieux's Articles relatifs à la Fantasy, la SF, le JdR, et autres loisirs vidéoludiques.
  • Journal d'un Curieux's Actualités du blog

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Website URL


Skype


Location


Interests


Ma référence

Found 5 results

  1. Bonjour, (Je ne sais pas si ce fil n'a pas plutôt sa place en Argumentaire) Ce fil n'a pas pour but de discuter du marché du travail selon la philosophie libérale, car ces considérations n'ont de toutes façons aucune chance de convaincre quelqu'un qui ne partage pas les prémisses libérales, mais de savoir si les critiques du "libéralisme" ont raison, et si l'on peut défendre la libéralisation du marché du travail. Zonant ce matin sur un célèbre site de partage et de commentaire de lien, je tombe en première page là-dessus : http://www.europe1.fr/emissions/derriere-le-buzz/allemagne-la-presse-sous-le-choc-apres-la-supposee-censure-dun-rapport-sur-la-pauvrete-par-le-gouvernement-2927942 Les commentaires reprennent un discours que j'entends souvent, qui est que la libéralisation du marché du travail est un mauvais deal [paragraphe sur les puissants qui écrasent les petits], car dans les pays qui ont libéralisé leur marché du travail, les USA, l'Allemagne, les RU, le taux de pauvreté est plus élevé qu'en France, où on ne l'a pas fait. Ce discours met en garde contre les jobs à 1€, la facilitation du licenciement, etc. Lorsque je regarde les chiffres Eurostat, on voit qu'effectivement le taux de pauvreté est plus important au RU et en Allemagne (et en Suède, pour prendre un exemple bien connu de marché du travail libéralisé) qu'en France : http://ec.europa.eu/eurostat/fr/web/gdp-and-beyond/quality-of-life/at-risk-of-poverty-rate On a ainsi pour la France : 2013 : 13,7% 2014 : 13,3% 2015 : 13,6% Pour l’Allemagne : 2013 : 16,1% 2014 : 16,7% 2015 : 16,7% Pour le RU : 2013 : 15,9% 2014 : 16,8% 2015 : 16,7% Ces chiffres me surprennent car, intuitivement, on pourrait penser qu'un moindre taux de chômage et un plus fort taux d'emplois amènent à moins de pauvreté, mais non seulement ce taux est plus élevé dans ces pays qu'en France, mais en plus il semble augmenter. Qu'est-ce qu'on peut en conclure pour le marché du travail ? Que répondre à ceux qui utilisent ces statistiques pour s'opposer aux petites tentatives de libéralisation du travail en France ces dernières années ?
  2. Dans ce sujet, je souhaite aborder les différentes manières de considérer le sujet de l'emploi. Il y a par exemple, les aspects légaux : les types de contrats, leur formalisme, la réglementation sur le temps de travail, sur les horaires, les pauses, les dimanches, les vacances, les RTT, les représentants syndicaux, les licenciements...bref, c'est bien ennuyeux, et le libéralisme n'a pas forcément vocation à nous donner une manière de gérer ces problèmes autre que de dire que c'est le contrat de travail qui doit le faire, et qu'il ne regarde que les contractants. L'autre aspect ce sont les charges qui pèsent sur les salaires, là encore, le libéralisme n'a pas vocation à se prononcer sur un bon niveau de charges, mais plutôt à laisser entreprises et individus s'organiser pour gérer les aspects sociaux liés au travail. Une autre aspect c'est celui de la formation. Un autre aspect c'est celui du chômage, du retour à l'emploi. Un dernier aspect c'est le dynamisme de l'économie, les freins qui pèsent sur l'économie. Bon, on peut considérer que les libéraux n'ont rien à dire sur ces sujets que de laisser faire les individus pour s'organiser eux mêmes. On peut aussi réfléchir sur chacun des domaines à ce qui pose vraiment problème, ce qui ne gêne pas trop, ce qui est utile...mais aussi. à ce qu'attendent les individus du système en place, ce qu'ils espèrent, et de l'autre, ce qui les entravent et les gênent. A partir de cette réflexion, nous pourrions faire émerger des solutions innovantes qui puissent à la fois satisfaire les attentes, et l'utilité, en se rapprochant de l'idéal libéral c'est à dire la liberté, l'autonomie des individus.
  3. Bonjour, Un sujet pour récupérer les différentes analyses et propositions sur l'emploi émanant de : - programmes politiques français ; - travaux de think tanks ; - travaux universitaires. N'hésitez pas à proposer ce que vous avez dans un coin de la tête ! Je ferai le classement !
  4. Bonjour, Un sujet pour énumérer les différentes réformes/lois en vigueur dans les restes du monde sur l'emploi, et qui pourraient être applicables en France.
  5. Dans le lien ci-dessous, descriptif du nouveau dispositif de la région Hauts de France pour donner de la mobilité à des chômeurs qui retrouvent un emploi. http://www.hautsdefrance.fr/en-route-pour-lemploi/ Qu'en pensez-vous ? Ce que j'en pense de prime abord : - Ca va coûter une blinde pour des effets microscopiques (40 véhicules) - Ca consiste à accepter notre marché de l'emploi tel qu'il est, c'est-à-dire bloqué, et à y apporter des petits pansements coûteux, limités, superficiels qui ne changeront rien sur le fond.
×
×
  • Create New...