Jump to content

Recommended Posts

Les plus prosélytes sont souvent aussi ceux qui en tirent le plus d'avantages personnels, directement ou indirectement. L'énergie et l'investissement personnel sont rarement gratuits.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur twitter, il y a un compte COP23.

Sponsorisé.

Bref, encore de la propagande, payée avec nos sous.

Share this post


Link to post
Share on other sites
14 hours ago, Bézoukhov said:

Beh, y a des gens brillants qui ont cru au marxisme. D'autres gens brillants qui ont donné dans le racisme scientifique. C'est pas parce qu'on a un PhD qu'on a toujours raison ; même sur des sujets scientifiques.

 

Que des scientifiques puissent mal penser l'économie ou la vie en société ce n'est pas étonnant et de fait ça s'est vu à grande échelle avec le soutien au marxisme, mais sur un sujet qui est à la base une problématique scientifique (réchauffement climatique ou pas, anthropique ou pas et dans quelles mesures, pour quels effets et à quel coûts) c'est troublant. On aurait là un marriage entre science, politique et mysticisme dans une espèce d'écologisme profond auquel peu de gens résisteraient. Presque difficile à croire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Lysander a dit :

marriage entre science, politique et mysticisme

 

Ce qui est exactement le marxisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 minutes ago, Bézoukhov said:

 

Ce qui est exactement le marxisme.

 

Juste. Le parallèle est intéressant du coup.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Lysander a dit :

Que des scientifiques puissent mal penser l'économie ou la vie en société ce n'est pas étonnant et de fait ça s'est vu à grande échelle avec le soutien au marxisme, mais sur un sujet qui est à la base une problématique scientifique (réchauffement climatique ou pas, anthropique ou pas et dans quelles mesures, pour quels effets et à quel coûts) c'est troublant.

Bah, il y a un siècle c'était l'eugénisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

MarcD est un gros troll qui n'est pas plus libéral que cela et qui ne poste que sur le RCA. Ce n'est pas le premier, ni le dernier. Honte à lui. 

 

Mais bien, mais bien sur...

 

Et Reason magazine est un journal bolchévique dont le principal contributeur sur les sujets scientifiques est un troll gauchiste ?

https://reason.com/tags/climate-change
Je ne dis pas autre chose que ce qu'ils disent pourtant ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.slate.fr/story/173067/drame-colons-amerindiens-changement-climat

La source : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0277379118307261#!

Ou l'on apprend que la petite ère glaciaire serait due au génocide des amérindiens par les blancs. Du coup, et si on organisait un petit génocide histoire de venger tout ça et arrêter le RCA ?

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut aussi tourner ça dans l’autre sens : ces vils natifs amérindiens causaient un important réchauffement à cause de leur activité à forte empreinte carbonique ; nos vaillants colons y ont mis un terme afin de sauver le climat.

 

h16 saura faire ça bien mieux que moi.

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

On devrait pousser le truc un cran plus loin : "Les nazis ont tué tellement de Juifs que la terre s'est refroidie" ... Et là, tout de suite, stupeur.

 

Non mais sérieusement, no limit ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, h16 a dit :

On devrait pousser le truc un cran plus loin : "Les nazis ont tué tellement de Juifs que la terre s'est refroidie" ... Et là, tout de suite, stupeur.

 

Non mais sérieusement, no limit ?

 

Je pense que le bilan carbone de la solution finale n’était pas tip top. 

  • Haha 8

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh comme tu y vas. Si tu factorises tout ce que les génocidés auraient bouffé comme veaux, vaches, cochons couvées etc, les déplacements et l'énergie qu'ils auraient mobilisés, pas de doute que le bilan, même en tenant compte des fours crématoires et des petits trains de la mort, serait largement en faveur de cette solution finale.

 

Maintenant, il n'y a que moi pour trouver absolument vomitif et stupide ce genre de calculs (que ce soit sur les Amérindiens ou sur les Juifs, dans le cas extrême) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, h16 a dit :

Maintenant, il n'y a que moi pour trouver absolument vomitif et stupide ce genre de calculs (que ce soit sur les Amérindiens ou sur les Juifs, dans le cas extrême) ?

Non, et c'est pour ça que ça mérite un tien article. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, h16 a dit :

Maintenant, il n'y a que moi pour trouver absolument vomitif et stupide ce genre de calculs (que ce soit sur les Amérindiens ou sur les Juifs, dans le cas extrême) ?

... on devrait décerner un prix Nobel du nawak chaque année.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour en revenir à l'article : anyway c'est n'imp. 1) le refroidissement avait commencé avant la découverte de l'Amérique. 2) Pendant que la population amérindienne baissait d'environ 50 M, la population chinoise a monté d'environ 100 M. 3) en plus de ça, des chasseurs-cueilleurs qui meurent, pendant que des agriculteurs naissent, ça fait pas plus de gibier et plus de bétail ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 02/02/2019 à 18:53, Mégille a dit :

http://www.slate.fr/story/173067/drame-colons-amerindiens-changement-climat

La source : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0277379118307261#!

Ou l'on apprend que la petite ère glaciaire serait due au génocide des amérindiens par les blancs. Du coup, et si on organisait un petit génocide histoire de venger tout ça et arrêter le RCA ?

il y a 1 minute, Mégille a dit :

Pour en revenir à l'article : anyway c'est n'imp. 1) le refroidissement avait commencé avant la découverte de l'Amérique. 2) Pendant que la population amérindienne baissait d'environ 50 M, la population chinoise a monté d'environ 100 M. 3) en plus de ça, des chasseurs-cueilleurs qui meurent, pendant que des agriculteurs naissent, ça fait pas plus de gibier et plus de bétail ?

 

Je ne vois pas trop ce qui vous surprend dans cet article. Ce n'est pas le premier à s'intéresser aux conséquences de la désertion ou de l'abandon de certains territoires et ce n'est pas non plus le premier à démontrer un impact sur l'environnement suite à ces événements.

En faire le début du Petit Age Glaciaire, ça n'a pas de sens (surtout qu'on discute toujours localement de ses dates de début et de fin). Par contre, y voir l'explication d'un épisode climatique particulier, ce n'est pas très surprenant (disons qu'ici c'est plutôt l'échelle qui est inhabituelle de ce que je connais). On sait très bien qu'il y a une crise démographique à cette période et que cela va entraîner une réorganisation profonde des territoires (cultivés ou non). On a déjà démontré des impacts sur la végétation, la faune, les sols, les cours d'eau, etc. Le climat était simplement l'étape suivante.

 

Par contre, qu'il y ait des débiles pour y voir une confirmation de leur théorie décroissante / limitation des naissances... :rolleyes:

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/02/2019 à 12:00, Philiber Té a dit :

Le climat était simplement l'étape suivante.

"Simplement"

 

En réalité, ça n'a absolument rien de simple et l'étude le montre très bien : elle n'arrive absolument pas à prouver le moindre lien entre le différentiel de taux de CO2 observé et la diminution de la population amérindienne au même moment. D'autant que cette étude ne tient pas compte de l'accroissement démographique en Chine (+100 millions) qui contrebalance largement cette baisse amérindienne. Ni ne semble tenir compte de la multiplication par 14 de la population totale depuis cette période pour une augmentation bien plus modeste (quelques %) du CO2 atmosphérique.

 

On est en plein bullshit approximatif.

 

Et sinon : http://h16free.com/2019/02/06/62807-pour-lutter-contre-le-rechauffement-climatique-tuons-des-amerindiens

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, h16 a dit :

"Simplement"

 

En réalité, ça n'a absolument rien de simple et l'étude le montre très bien : elle n'arrive absolument pas à prouver le moindre lien entre le différentiel de taux de CO2 observé et la diminution de la population amérindienne au même moment. D'autant que cette étude ne tient pas compte de l'accroissement démographique en Chine (+100 millions) qui contrebalance largement cette baisse amérindienne. Ni ne semble tenir compte de la multiplication par 14 de la population totale depuis cette période pour une augmentation bien plus modeste (quelques %) du CO2 atmosphérique.

 

On est en plein bullshit approximatif.

 

Et sinon : http://h16free.com/2019/02/06/62807-pour-lutter-contre-le-rechauffement-climatique-tuons-des-amerindiens

 

Oui "simplement" car on sait que ces choses sont liées.

Les sols et la végétation jouent un rôle dans le cycle du carbone. La crise démographie amérindienne entraîne un changement dans l'occupation des sols : ceux-ci se remettent à stocker du carbone, même chose pour la végétation pionnière qui s'installe sur des territoires auparavant cultivés. Ces changements vont de pair avec un captage plus important du CO2 atmosphérique, rien de nouveau de ce côté là, on connaissait déjà ces processus avant cette étude. Est-ce que tout ça vous semble correct ?

 

Citation

Aucune autre explication pour cette baisse ne semble possible, même si, à d’autres périodes géologiques, les taux de CO2 étaient 5 à 20 fois supérieurs et la végétation luxuriante (ce qui calme toute explication à base de puits de carbone et autres sornettes du même acabit).

 

Et on continue d'invoquer la courbe du CO2 atmosphérique sur les temps géologiques sans rien y comprendre... :facepalm:

 

Citation

la Terre avec ses 400 ppm de CO2 atmosphérique actuel n’a jamais connu une concentration en ce gaz si basse excepté pendant une ‘courte’ période d’une partie du Carbonifère et du Permien.

 

Tiens d'ailleurs, comment est-ce qu'on explique l'épisode Déconien-Carbonifère ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Philiber Té a dit :

 

Oui "simplement" car on sait que ces choses sont liées.

Les sols et la végétation jouent un rôle dans le cycle du carbone. La crise démographie amérindienne entraîne un changement dans l'occupation des sols : ceux-ci se remettent à stocker du carbone, même chose pour la végétation pionnière qui s'installe sur des territoires auparavant cultivés. Ces changements vont de pair avec un captage plus important du CO2 atmosphérique, rien de nouveau de ce côté là, on connaissait déjà ces processus avant cette étude. Est-ce que tout ça vous semble correct ?

 

Non. On n'a en réalité aucune donnée réaliste ni de la quantité de carbone stockée à cette époque, ni celle relarguée, etc. On a des proxy de proxies voire des proxy, ce qui donne une très vague idée d'une tendance générale qu'il est difficile d'imputer à l'humain. Je le redis : dans le même temps, 100 millions de chinois en plus : pourquoi comptent-t-il pour du beurre ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, h16 a dit :

 

Non. On n'a en réalité aucune donnée réaliste ni de la quantité de carbone stockée à cette époque, ni celle relarguée, etc. On a des proxy de proxies voire des proxy, ce qui donne une très vague idée d'une tendance générale qu'il est difficile d'imputer à l'humain. Je le redis : dans le même temps, 100 millions de chinois en plus : pourquoi comptent-t-il pour du beurre ?

 

 

Donc ton argument contre cette étude, c'est qu'on n'a pas de mesures directes et précises du carbone stocké / capté à cette époque ? A ce titre là, on n'a pas non plus un recensement précis des 100 millions de chinois en plus à la même époque.

Plus sérieusement, on a des mesures et des estimations assez robustes du rôle de la végétation et des sols dans le cycle du carbone. A l'échelle des Amériques, ça fait beaucoup de conditions édaphiques différentes mais il y a des synthèses très sérieuses (qui précèdent cette étude hein). Même chose sur les occupations humaines : on a beaucoup d'éléments matériels qui proviennent de l'archéologie (des indices "directs") de l'écologie, de la sédimentologie, etc. (des indices "indirects"). A partir de là, on discute des intervalles de confiance et de l'ampleur du phénomène, mais ça n'enlève rien à sa réalité (crise démographique -> déprise agricole -> fermeture des milieux -> captage du CO2).

Et non, les 100 millions de chinois ne comptent pas pour du beurre mais ça ne suffit pas pour dire que rien ne se passe du côté des Amérindiens.

 

Sinon pour le CO2 à l'échelle géologique :

- Pourquoi une diminution du C02 atmos. au Dévonien-Carbonifère ?

- Pourquoi une diminution de la T moy. à la même époque ?

Geological_TS_SL_and_CO2.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ooooh le joli graphique ; sans échelles en ordonnées, c'est plus pratique... :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Philiber Té a dit :

Sinon pour le CO2 à l'échelle géologique :

- Pourquoi une diminution du C02 atmos. au Dévonien-Carbonifère ?

- Pourquoi une diminution de la T moy. à la même époque ?

Parce qu'on calcule l'un en fonction de l'autre ? :dents:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Philiber Té a dit :

 

Donc ton argument contre cette étude, c'est q...

 

bliblablu

 

Si les données sont fiables, pourquoi les 50 millions d'Amérindiens qui disparaissent, ça compte, et pourquoi les 100 millions de Chinois qui apparaissent, ça ne compte pas ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 02/02/2019 à 18:53, Mégille a dit :

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0277379118307261#!

 

Attendez, c’est où que les mecs ils font le lien entre CO2 et température là dedans ? Ça se comprend, ils sont déjà experts en démographie du XVIeme précolombien et en analyse des carottes glaciaires. On va pas leur demander la climatologie en plus.

 

Ce que je trouve, c’est :

 

Hence, the carbon uptake that is thought to have occurred following the arrival of epidemics in the Americas may have reduced atmospheric CO2 levels and led to a decline in radiative forcing that may then have contributed to the coldest part of the Little Ice Age (Faust et al., 2006Neukom et al., 2014).

 

La première référence, vu le titre, c’est un article de la même veine donc je suppose un mec qui dit « may » sans trop savoir. La seconde, c’est un article bien plus large dont je n’ai pu lire que l’abstract qui dit en substance : tout ça c’est bien compliqué et se conclut par :

 

Our results imply that climate system predictability on decadal to century timescales may be lower than expected based on assessments of external climate forcing and Northern Hemisphere temperature variations5,6 alone.

 

Donc en gros on a 5 chercheurs qui ont financé une dizaine de règles de trois avec intervalle de confiance qu’on pourrait demander à un junior du BCG sous une bourse d’etudes sur le climat pour faire de la démographie médiévale ?

Après, pour tout dire je préfère ça à payer des gros modèles avec cherry picking de rétroactions.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Rincevent a dit :

Ooooh le joli graphique ; sans échelles en ordonnées, c'est plus pratique... :rolleyes:

 

C'est un classique (même pour les climato-sceptiques et les climato-réalistes), j'ai pris le premier venu mais si tu préfères :

https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&biw=1920&bih=966&tbm=isch&sa=1&ei=GxFcXNOzHf2Aur4Pt4SK8A8&q=carbon+dioxide+phanerozoic&oq=carbon+dioxide+phanerozoic&gs_l=img.12...0.0..211061...0.0..0.0.0.......0......gws-wiz-img.kyqJjRwCIQw

Phanerozoic_Carbon_Dioxide.png

 

Mais je pense que je vais arrêter avec mon histoire de Dévonien Carbonifère, ça n'intéresse personne. On continuera de parler des taux de CO2 incroyables par le passé, des forêts luxuriantes...

 

Il y a 4 heures, h16 a dit :

 

bliblablu

 

Si les données sont fiables, pourquoi les 50 millions d'Amérindiens qui disparaissent, ça compte, et pourquoi les 100 millions de Chinois qui apparaissent, ça ne compte pas ?

 

 

Mais qui a dit que ça ne comptait pas ? Je ne suis pas un expert en démographie, je ne sais pas d'où sortent ces 100 millions de Chinois au 16ème siècle (et j'ai très honnêtement la flemme de chercher une courbe de la population mondiale depuis notre ère). Pourquoi est-ce que cette augmentation démographique irait avec une augmentation du CO2 atmos. qui compenserait (ou surpasserait) la perte liée à la crise amérindienne ?

 

Finalement, personne ne conteste le fait que cette déperdition agricole aux Amériques entraîne un captage du CO2 atmos. ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Philiber Té a dit :

(et j'ai très honnêtement la flemme de chercher une courbe de la population mondiale depuis notre ère)

Toute cette fainéantise... http://lmgtfy.com/?q=World+population+history+log+scale

(Trente secondes, à peine.)

World_population_growth_(lin-log_scale).

World_population_growth_(log-log_scale).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Philiber Té a dit :

Finalement, personne ne conteste le fait que cette déperdition agricole aux Amériques entraîne un captage du CO2 atmos. ?

Si si, moi je conteste. C'est à eux d'apporter une preuve, que je réfute avec mes pacsifs de Chinois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Similar Content

    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...