Jump to content

Recommended Posts

Just now, Flashy said:

 

Bon parallèle. On est, à mes yeux, dans l'intégrisme : quand tu fous tes gamins à l'école non pas pour qu'ils apprennent les bases du savoir, mais pour les dresser à être de bons petits militants le plus tôt possible, c'est que tu considères que l'école a un objectif politique, à savoir convertir et créer des petits militants et non pas accompagner l'éclosion d'individualités.

 

Une approche méprisable, à mes yeux.

Méprisable si tu veux.

 

Mais pas condamnable.

 

 

Maintenant, je pense que l'on a tous à un degré ou à un autre une éducation militante que l'on a reçu et que l'on donnera comme parent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand est-ce que @Flashy a dit qu'il voulait faire un procès à qui que ce soit ? C'est un peu pénible de désamorcer toute discussion à coup de "le libéralisme tolère ça".

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Flashy a dit :

quand tu fous tes gamins à l'école non pas pour qu'ils apprennent les bases du savoir, mais pour les dresser à être de bons petits militants le plus tôt possible, c'est que tu considères que l'école a un objectif politique, à savoir convertir et créer des petits militants et non pas accompagner l'éclosion d'individualités.

Peu de parents scolarisent leurs enfants dans cet objectif ostensiblement. Il se trouve que les enseignants sont relativement libres de distiller des idées stupides à côté des cours qu'ils dispensent.

Et je ne vois pas ce qui empêche les mêmes approches individuelles en école privée, dans le style discours anodins autour de la planète, du bio, du gras, de l'égalité blablabla. Attendre des enseignants qu'ils se contentent de transmettre des savoirs neutres, c'est un peu utopique. Ce sont les programmes élaborés par les sachants du haut qui sont pourris et valident les à peu près des enseignants dans leur grande majorité. Ils ne sont que le reflet de la pensée dominante.

Si on veut préserver son enfant de tout lavage de son jeune cerveau, faut le faire soi même jusqu'à ce qu'il soit en mesure de t'envoyer chier en prenant le contre pied systématique, avant de se faire sa propre opinion en toute relative liberté.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Bisounours a dit :

Peu de parents scolarisent leurs enfants dans cet objectif ostensiblement. Il se trouve que les enseignants sont relativement libres de distiller des idées stupides à côté des cours qu'ils dispensent.

Et je ne vois pas ce qui empêche les mêmes approches individuelles en école privée, dans le style discours anodins autour de la planète, du bio, du gras, de l'égalité blablabla. Attendre des enseignants qu'ils se contentent de transmettre des savoirs neutres, c'est un peu utopique. Ce sont les programmes élaborés par les sachants du haut qui sont pourris et valident les à peu près des enseignants dans leur grande majorité. Ils ne sont que le reflet de la pensée dominante.

Si on veut préserver son enfant de tout lavage de son jeune cerveau, faut le faire soi même jusqu'à ce qu'il soit en mesure de t'envoyer chier en prenant le contre pied systématique, avant de se faire sa propre opinion en toute relative liberté.

 

Je sais.
J'ai des institutrices dans mes contacts Facebook. Je trouve la plupart de leurs activités scandaleuses. A croire qu'on a remplacé l'époque des curés et bonnes soeurs par celle des militants et militantes instituteurs. 

Si je le pouvais, je privilégierai l'école à domicile, tant cette tendance se renforce et se généralise sans résistance aucune.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, Flashy said:

 

Je sais.
J'ai des institutrices dans mes contacts Facebook. Je trouve la plupart de leurs activités scandaleuses. A croire qu'on a remplacé l'époque des curés et bonnes soeurs par celle des militants et militantes instituteurs. 

Si je le pouvais, je privilégierai l'école à domicile, tant cette tendance se renforce et se généralise sans résistance aucune.

En même temps, les hussards noirs de la république, cela veut bien dire ce que cela veut dire...

 

Et pour l'école à domicile, pour l'avoir fait, c'est une option intéressante.

Je prie pour que l'état ne s'attaque pas trop vite à cette liberté.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Flashy a dit :

Je trouve la plupart de leurs activités scandaleuses

Ben déjà tu pars du principe que grosso merdo, l'enseignant est plutôt à tendance de gauche à la Hamon ; ensuite tu ajoutes que l'institutrice est souvent une nana, donc plutôt du style féministe alakon, pas à la Peggy Sastre... et voilà, c'est foutu.

J'ai été scolarisée chez les bonnes soeurs, ça fait pas grande différence je crois. Pourquoi une bonne soeur ne serait-elle pas bio et Gaia compatible avec un soupçon d'inclusivité ? ce type de pensée infuse partout.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Marlenus a dit :

Sinon, quand hanouna invite une star d'hollywood, on se doute bien qu'il va y avoir un clash 

 

https://fr.style.yahoo.com/news/video-charlize-theron-choquée-comportement-055004406.html

 

Au états-unis  on se fait pas la bise je crois, c'est  trop intime, la belle Charlize.. non la trèèès belle  Charlize  n'a  pas compris  cette  coutume. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, Soda said:

 

Au états-unis  on se fait pas la bise je crois, c'est  trop intime, la belle Charlize.. non la trèèès belle  Charlize  n'a  pas compris  cette  coutume. 

Tous les commentaires descendent Hannouna en flèche..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais que ça a été déjà posté moult fois mais quelqu'un aurait-il sous la main de bonnes ressources debunkant le wage gap ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Boz a dit :

Je sais que ça a été déjà posté moult fois mais quelqu'un aurait-il sous la main de bonnes ressources debunkant le wage gap ?

 

Ça  c'est  pas mal.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a plusieurs façon de l'attaquer. Ma préférée étant : il n'y a pas tant un wage gap entre les hommes et les femmes en général qu'un wage gap entre les mamans et le reste de la société (tu peux chercher n'importe où le salaire moyen des femmes sans enfants, il est généralement à peu près égal au salaire moyen général, voir légèrement supérieur). DONC, parler de wage gap pour les femmes revient à assimiler toutes les femmes à des mères, à les assigner à un rôle de simple reproductrices, ce qui est intrinsèquement sexiste.

  • Haha 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, Mégille said:

Il y a plusieurs façon de l'attaquer. Ma préférée étant : il n'y a pas tant un wage gap entre les hommes et les femmes en général qu'un wage gap entre les mamans et le reste de la société (tu peux chercher n'importe où le salaire moyen des femmes sans enfants, il est généralement à peu près égal au salaire moyen général, voir légèrement supérieur). DONC, parler de wage gap pour les femmes revient à assimiler toutes les femmes à des mères, à les assigner à un rôle de simple reproductrices, ce qui est intrinsèquement sexiste.

J'aime beaucoup du point de vue rhétorique, je retiens. Mais je cherche des trucs plus chiffrés quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites
21 minutes ago, Soda said:

 

Ça  c'est  pas mal.

 

Pas mal mais au moment fatidique de l'argumentaire (Audi) ça manque de matière et de sources.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Boz a dit :

J'aime beaucoup du point de vue rhétorique, je retiens. Mais je cherche des trucs plus chiffrés quand même.

Dans cet article, par exemple, tu as plusieurs liens à ce sujet

https://www.contrepoints.org/2017/03/12/283789-mesure-t-on-inegalites-hommes-femmes

 

Ou celui-ci aussi

https://www.contrepoints.org/2018/03/12/3299-les-femmes-ne-gagnent-pas-moins

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'argument le plus fort (mais il faut prendre le temps d'expliquer, en fonction de l'interlocuteur...) est la simple déduction économique (argument qui vient de Becker, je crois) : si les femmes font la même chose que les hommes pour moins cher, alors elles sont plus rentables, donc les entreprises devrait se les arracher, et donc augmenter leurs salaires. Pris dans l'autre sens, l'employeur qui se permet de discriminer sur un autre critère que la productivité s'inflige un coût, et "paie" déjà le prix de son erreur par le marché.

 

Un cas concret intéressant est uber (cherche "wage gap uber" tu trouveras ton bonheur).

Share this post


Link to post
Share on other sites

En farfouillant les archives de freakonomics podcast tu devrais aussi retrouver un épisode là-dessus, avec de bons chiffres. Et du côté de Reason ou FEE il y a sûrement des liens intéressants avec des chiffres. Ceci dit ne t'embête à faire cette démarche sérieuse qu'avec des gens raisonnables, car avec une féministe intersectionnelle ça reviendrait à pisser dans un violon. Elle t'expliquera que les statistiques sont le produit de l'oppression patriarcale.  

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Marlenus a dit :

Les fins tristes suis pas sûr que ce soit super en maternelle.

Ça dépend du contenu du support et de ce que tu en fais toi derrière avec.

J'ai fait la lecture de chouettes bouquins (et évité de lire des immondices) traitant de la mort, en crèche. Et bien quand ça permet au gamin de 3 ans de t'expliquer sa réalité sur pourquoi maman elle pleure tous les matins depuis la mort de papi, je trouve pas ça, pas super.

 

Le 18/04/2019 à 22:55, Marlenus a dit :
Le 18/04/2019 à 22:23, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Tout groupe définit lui-même les règles qui font qu'on est ou pas membre du groupe. Par exemple pour faire parti de Liborg il faut respecter la charte.

 

Les problèmes et l'illégimité surviennent lorsque: 1): les règles sont déraisonnables ou mauvaises ; 2): les règles sont des dogmes indiscutables sanctionnés par une puissance surnaturelle ; 3): la violence est acceptée à l'encontre des membres du groupe qui ne se conforment pas aux règles ; 4): on n'a pas non plus le droit de quitter le groupe.

 

Le 4 est le seul vrai problème pour moi.

Tu m'excuseras, je remonte d'une semaine, mais j'étais étonné du fait que le 3 ne soit pas un vrai problème pour toi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Mégille a dit :

L'argument le plus fort (mais il faut prendre le temps d'expliquer, en fonction de l'interlocuteur...) est la simple déduction économique (argument qui vient de Becker, je crois) : si les femmes font la même chose que les hommes pour moins cher, alors elles sont plus rentables, donc les entreprises devrait se les arracher, et donc augmenter leurs salaires. Pris dans l'autre sens, l'employeur qui se permet de discriminer sur un autre critère que la productivité s'inflige un coût, et "paie" déjà le prix de son erreur par le marché.

 

Il me semble que ce genre de logique a été contredit par des études sur le racial wage gap aux USA : des patrons étaient tout à fait prêts à payer plus chers des ouvriers blancs plutôt que d'embaucher de la main d'oeuvre noir ou latino, pourtant moins cher. Il me semble que c'était le résultat d'une compilation d'études depuis les années 60 jusqu'à aujourd'hui, j'essayerai de retrouver ça. Dans le même registre, les résultats de tests donnés à des employeurs à partir de CV / profils de candidats : la différence de salaire s'expliquait par les qualités réels ou imaginaires qu'attribuaient les employeurs aux potentiels salariés. Et on retrouvait les stéréotypes sur les noirs, les femmes, etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Restless a dit :

Tu m'excuseras, je remonte d'une semaine, mais j'étais étonné du fait que le 3 ne soit pas un vrai problème pour toi ?

 

C'est @Marlenus qui soutenait que seul 4) était un problème. Moi je soutiens que tous ces éléments sont illégitimes.

 

Ou plutôt, seul 3) n'est pas illégitime si 1), 2) et 4) ne sont pas présents. Car un Etat libre aussi recours à la violence contre les criminels. Ce n'est pas un problème à partir du moment où les règles sont justes, c'est au contraire une nécessité pour qu'il y ait une justice.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et je questionnais bien Marlenus :D , mais merci pour ton avis.

 

 

il y a 39 minutes, Boz a dit :

Merci à tous pour vos réponses ! ❤️

La vidéo présente dans l'article que je t'ai filé a été traduite par l'école de la liberté, si jamais c'est pour quelqu'un de réticent à l'english.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, Philiber Té a dit :

 

Il me semble que ce genre de logique a été contredit par des études sur le racial wage gap aux USA : des patrons étaient tout à fait prêts à payer plus chers des ouvriers blancs plutôt que d'embaucher de la main d'oeuvre noir ou latino, pourtant moins cher. Il me semble que c'était le résultat d'une compilation d'études depuis les années 60 jusqu'à aujourd'hui, j'essayerai de retrouver ça. Dans le même registre, les résultats de tests donnés à des employeurs à partir de CV / profils de candidats : la différence de salaire s'expliquait par les qualités réels ou imaginaires qu'attribuaient les employeurs aux potentiels salariés. Et on retrouvait les stéréotypes sur les noirs, les femmes, etc.

 

Ah ? Et bien dans ce cas, il y a sans doute un vrai wage gap. Bon, il n'en reste pas moins qu'il est sans doute bien inférieur à l'inégalité brute d'environ 25%, et que les employeurs faisant de la discrimination en payent le coût.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Restless said:

 

Tu m'excuseras, je remonte d'une semaine, mais j'étais étonné du fait que le 3 ne soit pas un vrai problème pour toi ?

Le 3 est un problème.

Mais, pour moi, à partir du moment où tu as le droit de dire "Allez vous faire foutre, je me casse", la gestion interne du groupe c'est "moins" problématique.

A partir du moment où tu acceptes les règles et que dans les règles il est marqué:

"Celui qui couche avec la femme de son voisin, son voisin peut lui foutre un pain" ben c'est ton problème si tu vas coucher avec la femme de ton voisin.

 

Mais à partir du moment où tu ne peux pas dire "Vos règles je les emme..., je me casse." Que tu ne restes pas dans le groupe de ta propre volonté, on est à un niveau au-dessus de problème.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
16 minutes ago, Mégille said:

Et bien dans ce cas, il y a sans doute un vrai wage gap.

En gros l'état de la recherche c'est qu'il y a beaucoup de gens qui cherchent très fort à prouver que ça existe et le mieux qu'ils puissent faire c'est "on ne peut pas complètement l'exclure". Je n'ose même pas regarder le bordel que doivent être les stats dans ces études...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Philiber Té a dit :

 

Il me semble que ce genre de logique a été contredit par des études sur le racial wage gap aux USA : des patrons étaient tout à fait prêts à payer plus chers des ouvriers blancs plutôt que d'embaucher de la main d'oeuvre noir ou latino, pourtant moins cher. Il me semble que c'était le résultat d'une compilation d'études depuis les années 60 jusqu'à aujourd'hui, j'essayerai de retrouver ça. Dans le même registre, les résultats de tests donnés à des employeurs à partir de CV / profils de candidats : la différence de salaire s'expliquait par les qualités réels ou imaginaires qu'attribuaient les employeurs aux potentiels salariés. Et on retrouvait les stéréotypes sur les noirs, les femmes, etc.

Certes mais j'ai comme la sensation que la perception des noirs vs la perception des femmes on est sur des degrés d'intensité assez différents

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 hours ago, Mégille said:

L'argument le plus fort (mais il faut prendre le temps d'expliquer, en fonction de l'interlocuteur...) est la simple déduction économique (argument qui vient de Becker, je crois) : si les femmes font la même chose que les hommes pour moins cher, alors elles sont plus rentables, donc les entreprises devrait se les arracher, et donc augmenter leurs salaires. Pris dans l'autre sens, l'employeur qui se permet de discriminer sur un autre critère que la productivité s'inflige un coût, et "paie" déjà le prix de son erreur par le marché.

 

Ce n'est pas l'argument le plus fort. C'est un argument théorique, qui ne semble en pratique pas toujours démontré/effectif, comme une réponse le mentionne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 hours ago, Mégille said:

L'argument le plus fort (mais il faut prendre le temps d'expliquer, en fonction de l'interlocuteur...) est la simple déduction économique (argument qui vient de Becker, je crois) : si les femmes font la même chose que les hommes pour moins cher, alors elles sont plus rentables, donc les entreprises devrait se les arracher, et donc augmenter leurs salaires. Pris dans l'autre sens, l'employeur qui se permet de discriminer sur un autre critère que la productivité s'inflige un coût, et "paie" déjà le prix de son erreur par le marché.

 

Qu'il le paye est une chose.

Maintenant est-ce un problème pour lui de le payer?

 

Un employeur ne cherche pas forcément la rentabilité maximale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...