Jump to content
Brock

Le fil des séries (dont beaucoup trop se bousémotivent)

Recommended Posts

Je ne pense vraiment pas que les séries actuelles soient plus mièvres, faut pas oublier qu'aux côtés de McGuyver, L'Enfer du devoir, Supercopter et cie on avait des Côte Ouest, Dynasty, Amour gloire & beauté.

Je pense que le problème vient plutôt du fait qu'elles comportent très souvent des personnages au background assez chargé (c'est la mode depuis X-Files) mais que certaines l'intègrent plus ou moins bien, ce qui fait que parfois quand c'est mal fichu, ça tombe vite dans la dramaturgie niaise et on remarque plus ça qu'autre chose. C'est assez criant dans des séries "grand public" du genre Heroes ou Lost.

Il reste bien sûr des top du top du mièvre dans le style pour ménagère de 50 ans…(suivez mon regard!).

Les séries de maintenant c'est un peu un mélange (McGyver, L'Enfer du devoir, Supercopter) et de (Côte Ouest, Dynasty, Amour gloire & beauté). Pour tenir la gonzesse prépubère et le jeune frustré en haleine sur quatre à six saisons, un bon scénar et de bonne scènes d'action ne suffisent pas, la romance entre les héros, c'est le point clé pour les tenir accrochés. Et surtout aller très lentement : dès que la romance est consommée, l'audience chute.

La rare série qui ne fonctionnait pas sur ce mode encore récemment était Stargate & Sg:Atlantis (sauf pour la saison finale). Vous en connaissez d'autres ?

Soit, la production est plus grand et pas mal de séries sont boursouflées et à jeter (je n'aime pas la plupart de celles qui ont été cité), mais si on tient vraiment à comparer on a vraiment gagner en qualité. Mais actuellement on est arrivé à un stade où les bonnes séries à sortir se comptent sur les doigts de la main. L'originalité ne dure qu'un temps. Il y a donc fort à parier que le niveau va baisser drastiquement et là on pourra dire "C'était mieux avant."

Il y a surtout beaucoup plus d'écrémage de nos jours : pas d'audience dès les 12 premiers épisodes : tu dégages. La Fox est spécialiste pour ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il faut s'entendre sur le sens des mots. Une bonne série, c'est ça :

prisoner1.th.jpg 5180tc134alss500.th.jpg thetwilightzone.th.jpg startreklasc3a9rieorigi.th.jpg outerlimitsz.th.jpg

danger%20man.jpg

P-tain effectivement, rien à jeter dans ce que tu proposes.

J'ai revu des épisodes de Twilight zone dernièrement, c'était génial. N&B, années 60, 0 effets spéciaux. Et pourtant, rivetant. Comme quoi…

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai revu des épisodes de Twilight zone dernièrement, c'était génial. N&B, années 60, 0 effets spéciaux. Et pourtant, rivetant. Comme quoi…

+ Alfred Hitchcock Presents.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans les oldies, Kolchack : The Night Stalker (connu en France sous le nom de Dossiers Brûlants) est également une petite pépite.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon les Trekkies. Je m'y colle. Les pyjamas de l'espace, ça ne vaut rien. Désolé.

C'était kitsch. Sans plus. Rigolo, mais a très mal vieilli.

+ Alfred Hitchcock Presents.

Of course. Mission impossible (celles des années 60) aussi !

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Ils" ont saboté Firefly ! ;–;

Ca empeche pas de se les regarder en boucle :icon_up:

Au fait quelqu'un a regardé le nouveau Whedon (Dollhouse) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Absolument. Les séries actuelles sont débilitantes, je leur reproche surtout, outre leur nullité en matière d'humour, l'absence complète de fantaisie.

Je ne suis pas vraiment de votre avis. Il y a plus de choix donc plus de daubes c'est sur. Cependant la richesse des scénari la diversité des styles, la mise en scène, bref tout sauf votre âge et la nostalgie qui l'accompagne milite contre votre thèse.

Regardez un épisode de Hung, avec les gamins vraiment freaks et la pimp de choc. On en parle ensuite. (m'y name is earl aussi dans le genre humour est très fort, bonne dose d'auto dérision qu'on aimerait voir plus souvent)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Manifestement si les séries télé sont redevenues à la mode alors qu'elles étaient moribondes il y a une décennie c'est bien parce qu'elles ont davantage satisfait le public. C'est donc qu'il voulait plus de mièvrerie.

House MD (Dr House en français) c'est mièvre?

Share this post


Link to post
Share on other sites
House MD (Dr House en français) c'est mièvre?

Très, cette série ne nous épargne aucun cliché du genre hospitalier - le type un peu fou au grand coeur etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous déconnez les mecs ou vous êtes trop blasés ou vous enc…. les mouches ou les trois à la fois.

Testostérone ultra+ dans 24 (et les escapades de son boulet de fille n'empêchent pas de se prendre au truc) et dans The Shield par exemple.

Lost n'en manque pas non plus comme Prison Break.

Beaucoup d'humour et de finesse dans Angel alors qu'on pourrait croire à première vue à une série basique pour ado post-pisseuse.

Je me régale à revoir Millenium en ce moment.

Ok, je suis aussi un grand fan de Chapeau Melon et de Mission Impossible, mais côté action, ça sent le moisi sans déconner.

N'oubliez JAMAIS que face à ça, il y a "poubelle la vie" ou La Crim'.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ca empeche pas de se les regarder en boucle :icon_up:

Au fait quelqu'un a regardé le nouveau Whedon (Dollhouse) ?

Pas encore vu. J'espère que ça tiendra mieux que Buffy.

Sinon a conseiller vivement : Six Feet Under et Weeds

Share this post


Link to post
Share on other sites
N'oubliez JAMAIS que face à ça, il y a "poubelle la vie" ou La Crim'.

Ah bah évidemment, si tu sors les armes de destructions massives tout de suite, on peut plus causer, on éparpille…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vous déconnez les mecs ou vous êtes trop blasés ou vous enc…. les mouches ou les trois à la fois.

Testostérone ultra+ dans 24 (et les escapades de son boulet de fille n'empêchent pas de se prendre au truc) et dans The Shield par exemple.

Lost n'en manque pas non plus comme Prison Break.

Beaucoup d'humour et de finesse dans Angel alors qu'on pourrait croire à première vue à une série basique pour ado post-pisseuse.

Je me régale à revoir Millenium en ce moment.

Et pourquoi pas Louis la Brocante ou Sous le soleil, tant que tu y es.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Très, cette série ne nous épargne aucun cliché du genre hospitalier

Pardon? Cette série ne ressemble à aucune autre du même genre.

le type un peu fou au grand coeur etc.

Un peu fou je veux bien, mais au grand cœur? On a pas dû regarder la même série alors. Et c'est quoi, l'autre série du genre hospitalier où il y a un type du même genre?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pardon? Cette série ne ressemble à aucune autre du même genre.

C'est la nième ressucée du genre en blouse blanche. Bon, là le doc il a davantage de problèmes dans sa tête, c'est tout.

Je pense l'exact contraire. Les séries actuelles sont beaucoup plus intéressantes que ce qui se faisait auparavant.

Un épisode de Mac Guyver ça ne marche que par nostalgie, la réalité c'est que ça ne vole pas haut (tout comme un épisode des Chevaliers du zodiaque). Ça n'a d'ailleurs jamais été pensé comme voulant faire concurrence avec le cinéma alors qu'aujourd'hui c'est de plus en plus le cas.

Les années 80, c'est la merde niveau série. Je ne vois pas grand chose à sauver à part Sherlock Homes, Magnum et Miami Vice.

+ Alfred Hitchcock Presents.

Je plussoie énergiquement en tapant des pieds. Pour la peine, un autre panaché :

41neaupqqplss500.th.jpg 5118jtjm8dlss500.th.jpg

missionimpossiblemcad22.th.jpgbatman2bsmall.th.jpg wildwildwest3.th.jpg

51sl2wvwcslss500.th.jpg 519rtjrmfnlss500.th.jpg 51gfgoycglss500.th.jpg

513asp7tqolss500.th.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sérieusement vous avez revu un épisode de starsky et hutch récemment ? L'intrigue avance à deux à l'heures, la construction des épisodes est comme mécanisée (on peut prévoir le rebondissement majeur 1, mineur2, la poursuite etc. à la microseconde près avant de voir l'épisode), la seule touche d'originalité venant des interventions aléatoires d'Huggy.

Quant à supercopter, on peut ajouter à cette non originalité dans la construction (un peu comme le big mac) la reprise de pans entiers des scènes de combats (qui sont les mêmes mais vues à l'envers, avec ou sans musique etc.). Le summum dans le genre étant tout de même atteint par papy Boyington. C'est à chialer tellement c'est prévisible.

S'il y a bien un domaine dans lequel la population moyenne progresse c'est dans le décodage des images. Un spectateur de 2009 repère plus de détails et arrive à trier plus de plans en une seconde qu'un spectateur des années 70 n'arrivait à le faire en une minute (si vous regardez les montages et les comparer en nombre de plan minute ça fait un choc). 40 ans de surmédiatisation totale ont eu des effets mesurables. Ce qui fait du cinéma un art étrange : a part quelques extra terrestres (M le maudit, La nuit du chasseur etc.) regarder un film qui a plus de 50-60 ans fait mal aux yeux pour ça. Il y a une incrémentalité dans cet art, qui provient surement de sa jeunesse, indéniable. Un peu comme les voitures qui ressemblaient au début à des carosses sans chevaux, les débuts du cinéma c'est du théatre fixé : ça pouvait être très bien mais ce n'était pas vraiment du cinéma (avec tout ce que ça comporte d'unique vis à vis du théâtre).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sérieusement vous avez revu un épisode de starsky et hutch récemment ? L'intrigue avance à deux à l'heures, la construction des épisodes est comme mécanisée (on peut prévoir le rebondissement majeur 1, mineur2, la poursuite etc. à la microseconde près avant de voir l'épisode), la seule touche d'originalité venant des interventions aléatoires d'Huggy.

Quant à supercopter, on peut ajouter à cette non originalité dans la construction (un peu comme le big mac) la reprise de pans entiers des scènes de combats (qui sont les mêmes mais vues à l'envers, avec ou sans musique etc.). Le summum dans le genre étant tout de même atteint par papy Boyington. C'est à chialer tellement c'est prévisible.

Il y a eu des séries avant les années 80.

S'il y a bien un domaine dans lequel la population moyenne progresse c'est dans le décodage des images. Un spectateur de 2009 repère plus de détails et arrive à trier plus de plans en une seconde qu'un spectateur des années 70 n'arrivait à le faire en une minute (si vous regardez les montages et les comparer en nombre de plan minute ça fait un choc).

Hu hu hu. Tu confonds vitesse et précipitation. Le spectateur actuel est surtout conditionné aux enchaînements de plans en rafales et aux prises façon jeux vidéos. Mais les scénarios sont toujours plus pauvres et formatés, tout est archi-prévisible. D'ailleurs quand t'as vu un ou deux épisodes de séries du genre NYPD, Law & Order, ou Les Experts (surtout les Experts), t'as tout vu, le reste n'est que répétition, et toutes les autres sont des clones reproduisant le même procédé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Personne n'a fait allusion à amicalement vôtre :icon_up:

J'y pensais. Et je sais pas pourquoi, mais quand je pense aux "séries kitsch années 70/80", je ne pense pas à celle là. L'esthétique est pas trop mal et les épidosdes se laissent regarder. Pas moyen par contre d'accrocher à chapeau melon et bottes de cuir.C'est juste du James bond façon roger moore mais en encore pire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Law and order n'est pas si prévisible que ça.

Quant à MI5 (spooks), on se prend vraiment des claques. Le scénario est peu ou pas prévisible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je partage les observations de JM16 mais ça me dérange moins que lui, remarquez, c'est peut être parce que je suis pd.

Moi quand je regardais Mc Gyver ou l'agence tout risque, j'avais vraiment l'impression que ça s'adresser à des très jeunes ou à des très cons et donc pas à moi, mais que je regardais quand même parce que c'était bien fait. Les histoires étaient tellement simplistes qu'elles puaient le scénario, ce n'était pas du tout crédible.

Aujourd'hui non seulement les personnages ont un cerveaux, mais en plus les méchant sont crédibles. Parfois ça va un peu loin et ça me saoul, mais globalement je préfère.

Alias (les deux première saison, le reste est à jeté) m'a semblé être une série d'action. Mais la remarque de Nick est toutafé juste, c'est cruellement le cas dans Alias, mais aussi dans Lost, Heroes, the 4400, même Prison Break (surtout les dernières saisons) … c'est quelques chose qui convient très bien pour des séries comme Desperate Housewive par exemple, mais pas pour des séries d'actions.

Par exemple dans Lost, ça m'a vraiment saoulé de n'avoir jamais su ce qu'étaient ces putains de numéros !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah oui Prison Break ca m'a pété les couuuuuuuuuuuuuuuuiilllllles mon dieu c'est beau c'est design c'est rugueux on sent qu'il va se passer quelque chose quand soudainement, une longue discussion dure entre hommes virils survient :mrgreen:

bon sinon, j'ai cite un peu n'importe quoi comme series des annees 80, mais en fait j'ai aime les meme que vous globalement, Magnum, Hill Street Blues, Miami Vice et Sherlock Holmes sur le haut du panier et Code Quantum et supercopter tout en bas :icon_up:

mais mon idee c'etait, au fond, que maintenant les budget superieurs en matiere de production TV sont alloues a des series qui sont franchement emo, tandis que les vraies bonnes series balancees sont plutot des moyennes a petites prods.A l'epoque le bizness etait moins systematise et donc c'etait moins sensible.Et puis au final je crois bien que Miami Vice faisait plus d'audience que Santa Barbara.

Je sais pas si on les a force ou quoi mais les gouts des gens ont bien change.

Donc sur les chaines publiques y a plus que de la merde! comment on fait quand on veut pas se payer le cable hein hein???

c'est vrai que je me souviens de la deception qui m'avait frappee quand j'ai regarde Dallas pour la premiere fois.

Y avait pas google a l'epoque! on pouvait pas trouver un preview sur le ouaibe! google c'etait un fantamse de drogué a cette epoque!

Depuis le temps que j'en entendais parler, et de J.R. le-salo-avec-son-chapo je m'attendais a

cowboy.jpg

alors c'est sur j'ai été décu :doigt:

original-dallas-cast-thumb.jpgblablablablabalbalbalabalbalablablablabababbblablablabblabalbalala

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne suis pas vraiment de votre avis. Il y a plus de choix donc plus de daubes c'est sur. Cependant la richesse des scénari la diversité des styles, la mise en scène, bref tout sauf votre âge et la nostalgie qui l'accompagne milite contre votre thèse.

Miami vice était sans doute une des séries les mieux réalisées de tous les temps. C'était une débauche de cadrages inventifs et de gourmandises cinématographiques.

Aujourd'hui, ah oui c'est léché hein, mais c'est toujours la même chose.

(m'y name is earl aussi dans le genre humour est très fort, bonne dose d'auto dérision qu'on aimerait voir plus souvent)

Ah non les comédies ça compte pas. Pour ça y a des choses très drôles aujourd'hui (du genre arrested development, même si ça a quelques années).

J'ai revu des épisodes de Twilight zone dernièrement, c'était génial. N&B, années 60, 0 effets spéciaux. Et pourtant, rivetant. Comme quoi…

T'as du reconnaître mon avatar alors…

Share this post


Link to post
Share on other sites
S'il y a bien un domaine dans lequel la population moyenne progresse c'est dans le décodage des images. Un spectateur de 2009 repère plus de détails et arrive à trier plus de plans en une seconde qu'un spectateur des années 70 n'arrivait à le faire en une minute (si vous regardez les montages et les comparer en nombre de plan minute ça fait un choc). 40 ans de surmédiatisation totale ont eu des effets mesurables. Ce qui fait du cinéma un art étrange : a part quelques extra terrestres (M le maudit, La nuit du chasseur etc.) regarder un film qui a plus de 50-60 ans fait mal aux yeux pour ça. Il y a une incrémentalité dans cet art, qui provient surement de sa jeunesse, indéniable. Un peu comme les voitures qui ressemblaient au début à des carosses sans chevaux, les débuts du cinéma c'est du théatre fixé : ça pouvait être très bien mais ce n'était pas vraiment du cinéma (avec tout ce que ça comporte d'unique vis à vis du théâtre).

Le but est peut-être d'aveugler au sens propre le spectateur pour faire passer l'indigence du propos. C'est un certain cinéma actuel qui fait mal aux yeux et une certaine esthétique télé qui donne le mal de mer.

Fâcheuse confusion entre frénésie et rythme.

Le théâtre fixé ? C'est effectivement le terme qui convient pour désigner les séries actuelles qui reposent sur d'interminables bavardages (du théâtre 'sychologique quoi, la pire espèce) non le cinéma classique que vous n'avez pas l'air de bien connaître.

Le "théâtre fixé" n'a concerné que les premières années du cinéma sonore pour des raisons techniques essentiellement (cf. Singing in the Rain).

Je me demande sérieusement ce que fait ce fil dans Politique et questions de société : c'est bon pour la Taverne, non ?

Donc sur les chaines publiques y a plus que de la merde! comment on fait quand on veut pas se payer le cable hein hein???

On réclame une intervention de l'État pour obliger les chaînes publiques à améliorer la qualité des programmes face à la médiocrité qu'entraîne le jeu aveugle des forces du marché.

Sinon on se passe de télé. On vit très bien sans.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...