Jump to content
Brock

Le fil des séries (dont beaucoup trop se bousémotivent)

Recommended Posts

logans-run-web.jpg

Très bon. C'est l'affiche du film, la série était bien meilleure.

Share this post


Link to post
Share on other sites
513asp7tqolss500.th.jpg

Elle était excellente cette série. Le film avec K. Kevin était vraiment fade, campant un Eliott Ness sentimental et mièvre alors que celui interprété par R. Stack était froid et sans compassion aucune pour les criminels.

Avec Le prisonnier, mes deux séries préférées de cette époque.

staccato.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense aussi le contraire. Il y a eu des séries remarquables comme Columbo (ceux des années 70 bien entendu), Alfred Hitchcock Presents, The Twilight zone, Seinfeld, The Cosby Show etc. mais la qualité des séries d’aujourd’hui dépasse largement celle d’hier. Il suffit de citer des exemples comme Deadwood, The Sopranos, 24, Lost, Californication, Mad Men… Il n’y a que les conservateurs bornés et les nostalgiques invétérés du passé pour soutenir le contraire.

Et puis j’espère que nous sommes tous d’accord pour dire que la meilleure série de tous les temps reste The Simpsons…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il n’y a que les conservateurs bornés et les nostalgiques invétérés du passé pour soutenir le contraire.

Et puis j’espère que nous sommes tous d’accord pour dire que la meilleure série de tous les temps reste The Simpsons…

:icon_up: Il ne manquait plus que toi cher ami, pour pimenter un peu le débat. Au demeurant, je ne comprends pas comment tu peux te fourvoyer au point d'encenser Les Simpsons, série sympathique pour les enfants quand on ne regarde pas plus de 5 mins.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je pense aussi le contraire. Il y a eu des séries remarquables comme Columbo (ceux des années 70 bien entendu), Alfred Hitchcock Presents, The Twilight zone, Seinfeld, The Cosby Show etc. mais la qualité des séries d’aujourd’hui dépasse largement celle d’hier. Il suffit de citer des exemples comme Deadwood, The Sopranos, 24, Lost, Californication, Mad Men… Il n’y a que les conservateurs bornés et les nostalgiques invétérés du passé pour soutenir le contraire.

Et puis j’espère que nous sommes tous d’accord pour dire que la meilleure série de tous les temps reste The Simpsons…

Deadwood, pour parler d'une série récente que j'ai eu l'occasion de voir (comme je regarde rarement la télé) est typiquement une série bavarde.

C'est l'anti-western : on est quasiment toujours en intérieur avec d'interminables conversations (Dans le western traditionnel, on parle peu, on agit et les paysages ont une fonction fondamentale).

Qu'est ce que pourrais bien faire ? Oui, en effet, c'est ce que je pourrais bien faire qui m'interroge. Je pourrais sans doute mais non pas vraiment, etc.

La dernière saison que j'ai vu était extraordinaire de ce point de vue. Il se passait rien mais alors rien du début à la fin (si ce n'est quelques cadavres car il faut bien tout de même ne pas endormir totalement le spectateur) : la venue d'un illustre capitaliste (qui a réellement existé) n'ayant finalement aucune incidence du tout sur la situation de cette aimable bourgade.

Les Sopranos ont fini par tourner en rond (c'est le problème des séries de ce type qui durent trop longtemps) et grosso modo, les auteurs ont simplement repris la peinture de Scorsese dans Les Affranchis qu'ils ont étalé autant que possible.

Les séries ont souvent été repris de films de fiction. l'originalité d'une période plus récente a été de voir des séries devenir des films de cinéma. Le résultat n'étant pas toujours très satisfaisant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Deadwood, pour parler d'une série récente que j'ai eu l'occasion de voir (comme je regarde rarement la télé) est typiquement une série bavarde.

C'est l'anti-western : on est quasiment toujours en intérieur avec d'interminables conversations (Dans le western traditionnel, on parle peu, on agit et les paysages ont une fonction fondamentale).

Qu'est ce que pourrais bien faire ? Oui, en effet, c'est ce que je pourrais bien faire qui m'interroge. Je pourrais sans doute mais non pas vraiment, etc.

La dernière saison que j'ai vu était extraordinaire de ce point de vue. Il se passait rien mais alors rien du début à la fin (si ce n'est quelques cadavres car il faut bien tout de même ne pas endormir totalement le spectateur) : la venue d'un illustre capitaliste (qui a réellement existé) n'ayant finalement aucune incidence du tout sur la situation de cette aimable bourgade.

C'est une constante dans les séries actuelles qui se targuent d'un pseudo-réalisme gnangnan, quand ce n'est pas un flot de bons sentiments à l'eau de rose : les interminables bavardages. On nous vante la supériorité de l'action, alors qu'il ne s'agit que d'un montage accéléré en dehors duquel des personnages creux, sans consistance, pontifient sur leur nombril ou les coucheries des uns et des autres. Les dialogues sont une compilation de répliques vides à l'humour téléphoné, tout n'est qu'ennui. Que ce soit pour les séries policières ou la science fiction, la forme reste cantonnée au psychologisme de comptoir et à l'émotionnel. On arrive ainsi aux nouvelles versions affligeantes de Star Trek et Galactica ressemblant à une vague sitcom dans l'espace, qui dépasse à peine le niveau des Feux de l'amour et où toute fantaisie semble devoir être bannie dans un souci de servir la soupe en flattant les bas instincts du spectateur. Je me répète, mais je ne vois pas l'intérêt de faire de la SF si c'est pour la normaliser au point d'en faire disparaître l'étrange, le fantastique, l'insolite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personne n'évoque South Park (qui est politiquement proche de nos convictions semble t-il). Ni The big bang theory, ou The IT crowd - dans l'univers nerd. Mais 1) je ne connais pas toutes ces vieilles séries dont vous parlez et 2) les séries sont trop à la mode aujourd'hui pour que j'accorde un quelconque intérêt à ce phénomène de société (notons qu'on édite de nos jours des livres contenant le programme de philosophie de terminale illustré par des séries télés - à chaque notion, une série "correspondante").

Voici l'horreur :

Share this post


Link to post
Share on other sites
Personne n'évoque South Park (qui est politiquement proche de nos convictions semble t-il).

Bof, oui et non. Il y a bien un mouvement qui s'est surnommé les "south park libertarian".

Mais franchement, la SEULE opinion qui ai jamais été exprimée dans un south park (dans presque tous les épisodes en fait), c'est "oulàlà, les extrémistes des deux bords ont tort. La vérité est quelque part entre les deux."

'pouvez vérifiez, ça marche à tous les coups.

Du coup c'est facile d'y voir ses convictions pour n'importe qui.

Ni The big bang theory, ou The IT crowd - dans l'univers nerd.

C'est normal on ne parlait pas des comédies.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ca empeche pas de se les regarder en boucle :doigt:

Au fait quelqu'un a regardé le nouveau Whedon (Dollhouse) ?

C'est mauvais.

Les années 80, c'est la merde niveau série. Je ne vois pas grand chose à sauver à part Sherlock Homes, Magnum et Miami Vice.

Band of Brothers !

Je pense aussi le contraire. Il y a eu des séries remarquables comme Columbo (ceux des années 70 bien entendu), Alfred Hitchcock Presents, The Twilight zone, Seinfeld, The Cosby Show etc. mais la qualité des séries d’aujourd’hui dépasse largement celle d’hier. Il suffit de citer des exemples comme Deadwood, The Sopranos, 24, Lost, Californication, Mad Men… Il n’y a que les conservateurs bornés et les nostalgiques invétérés du passé pour soutenir le contraire.

Et puis j’espère que nous sommes tous d’accord pour dire que la meilleure série de tous les temps reste The Simpsons…

Eh merde…

J'ai peut-être tort en fin de compte :/

Deadwood, pour parler d'une série récente que j'ai eu l'occasion de voir (comme je regarde rarement la télé) est typiquement une série bavarde.

C'est l'anti-western : on est quasiment toujours en intérieur avec d'interminables conversations (Dans le western traditionnel, on parle peu, on agit et les paysages ont une fonction fondamentale).

Qu'est ce que pourrais bien faire ? Oui, en effet, c'est ce que je pourrais bien faire qui m'interroge. Je pourrais sans doute mais non pas vraiment, etc.

La dernière saison que j'ai vu était extraordinaire de ce point de vue. Il se passait rien mais alors rien du début à la fin (si ce n'est quelques cadavres car il faut bien tout de même ne pas endormir totalement le spectateur) : la venue d'un illustre capitaliste (qui a réellement existé) n'ayant finalement aucune incidence du tout sur la situation de cette aimable bourgade.

Les Sopranos ont fini par tourner en rond (c'est le problème des séries de ce type qui durent trop longtemps) et grosso modo, les auteurs ont simplement repris la peinture de Scorsese dans Les Affranchis qu'ils ont étalé autant que possible.

Les séries ont souvent été repris de films de fiction. l'originalité d'une période plus récente a été de voir des séries devenir des films de cinéma. Le résultat n'étant pas toujours très satisfaisant.

Sur Deadwood tu as entièrement raison, pourtant les deux premières saisons sont captivantes et les dialogues fantastiques. Ensuite ça part en eau de boudin.

Quant aux Sopranos la première chose qui m'a frappée c'est le côté soap-opera chez les mafieux… et pourtant ça marche. Et puis on se retrouve quand même avec un rythme d'un mort par épisode. C'est un mélange de genre très particulier et j'ai plutôt bien aimé. L'idée principale étant quand même de montrer la banalité des mafieux dans leur vie quotidienne.

:icon_up: Il ne manquait plus que toi cher ami, pour pimenter un peu le débat. Au demeurant, je ne comprends pas comment tu peux te fourvoyer au point d'encenser Les Simpsons, série sympathique pour les enfants quand on ne regarde pas plus de 5 mins.

Tu forces le trait. Les productions Matt Groening sont les rares séries à me faire encore rire. Futurama est un must. Evidemment, c'est à voir en VO.

Share this post


Link to post
Share on other sites
:icon_up: Il ne manquait plus que toi cher ami, pour pimenter un peu le débat. Au demeurant, je ne comprends pas comment tu peux te fourvoyer au point d'encenser Les Simpsons, série sympathique pour les enfants quand on ne regarde pas plus de 5 mins.

Même si je me régale devant un Columbo ou un Mad Men, The Simpsons reste quand même la meilleure série jamais créée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il n’y a que les conservateurs bornés et les nostalgiques invétérés du passé pour soutenir le contraire.

ah merci tu es vraiment sympa, moi qui croyais qu'il n'y avait que les semi-attardes completement incultes pour se pamer devant Lost, j'avais tort! :icon_up:

Lost, Mad Men
Deadwood, pour parler d'une série récente que j'ai eu l'occasion de voir (comme je regarde rarement la télé) est typiquement une série bavarde.

C'est l'anti-western : on est quasiment toujours en intérieur avec d'interminables conversations (Dans le western traditionnel, on parle peu, on agit et les paysages ont une fonction fondamentale).

alors comme ca Timur est emo.

C'est une constante dans les séries actuelles qui se targuent d'un pseudo-réalisme gnangnan, quand ce n'est pas un flot de bons sentiments à l'eau de rose : les interminables bavardages. On nous vante la supériorité de l'action, alors qu'il ne s'agit que d'un montage accéléré en dehors duquel des personnages creux, sans consistance, pontifient sur leur nombril ou les coucheries des uns et des autres. Les dialogues sont une compilation de répliques vides à l'humour téléphoné, tout n'est qu'ennui. Que ce soit pour les séries policières ou la science fiction, la forme reste cantonnée au psychologisme de comptoir et à l'émotionnel. On arrive ainsi aux nouvelles versions affligeantes de Star Trek et Galactica ressemblant à une vague sitcom dans l'espace, qui dépasse à peine le niveau des Feux de l'amour et où toute fantaisie semble devoir être bannie dans un souci de servir la soupe en flattant les bas instincts du spectateur. Je me répète, mais je ne vois pas l'intérêt de faire de la SF si c'est pour la normaliser au point d'en faire disparaître l'étrange, le fantastique, l'insolite.

+65536

C'EST VRAI QU'ON NE PARLE PAS DES COMEDIES DANS CE THREAD (sinon on parlerait de 2 and a half men)

et puis c'est sur que Futurama c'est super, et compare a Lost ou Vampires Diaries ca fait ultra mal mais ca revient a comparer SAS avec Angelique donc restons on topic svp.

Band of Brothers !

Band of Brothers est deja plus verbeux que l'Enfer du Devoir qui des fois me paraissait mou du genou.

les séries sont trop à la mode aujourd'hui pour que j'accorde un quelconque intérêt à ce phénomène de société

toujours le mot pour rire Ernest.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai regardé le trailer du remake de The Prisoner, je suis pessimiste sur le reste.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On arrive ainsi aux nouvelles versions affligeantes de Star Trek et Galactica ressemblant à une vague sitcom dans l'espace, qui dépasse à peine le niveau des Feux de l'amour et où toute fantaisie semble devoir être bannie dans un souci de servir la soupe en flattant les bas instincts du spectateur. J

J'imagine que c'est une énième provocation de ta part :icon_up:

BattleStar est une remarquable série même si la dernière saison tombe dans le travers dénoncé par Jim16.

J'adore la provocation mais il faut l'étayer d'une argumentaire solide. L'enfumage L'enrobage stylé ne suffit plus.

Comparer Battlestar Galactica au feux de l'amour, c'est osé. Je suis très impatient de lire un développement qui ne peut qu'éclore maintenant que ton effet de style a rempli son rôle :doigt:

Share this post


Link to post
Share on other sites

il suffit de comparer le temps de blabla et le temps consacre a

-faire quelque chose avec son corps

-exploiter le decor

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je pense aussi le contraire. Il y a eu des séries remarquables comme Columbo (ceux des années 70 bien entendu), Alfred Hitchcock Presents, The Twilight zone, Seinfeld, The Cosby Show etc. mais la qualité des séries d’aujourd’hui dépasse largement celle d’hier.

+10000000

Tu l'inscris au carnet celle-ci, pour une fois que je suis d'accord avec toi. :icon_up:

Il n’y a que les conservateurs bornés et les nostalgiques invétérés du passé pour soutenir le contraire.

Columbo ou encore The Avengers, ça a fait son temps, c'était super avant toussa, toussa. Mais aujourd'hui c'est tout juste bon à programmer pour les râleurs en maison de retraite.

2mmbacz.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah, mais c'est très bien "Louis"…

Avec une tisane, quand on a une insomnie, peut-être. Et encore. C'est un coup à se suicider.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'imagine que c'est une énième provocation de ta part :doigt:

BattleStar est une remarquable série même si la dernière saison tombe dans le travers dénoncé par Jim16.

Attends, laisse-moi deviner, tu dois être fan de la seconde trilogie Starwars.

J'adore la provocation mais il faut l'étayer d'une argumentaire solide. L'enfumage L'enrobage stylé ne suffit plus.

Comparer Battlestar Galactica au feux de l'amour, c'est osé. Je suis très impatient de lire un développement qui ne peut qu'éclore maintenant que ton effet de style a rempli son rôle :mrgreen:

Ah mais moi je ne débats pas sur ces sujets, me moquer du mauvais goût ambiant me suffit amplement. Après je suis libéral, donc chacun fait ce qu'il veut avec ses cheveux entre adultes consentants.

Columbo ou encore The Avengers, ça a fait son temps, c'était super avant toussa, toussa. Mais aujourd'hui c'est tout juste bon à programmer pour les râleurs en maison de retraite.

Une maison de retraite festive j'espère, avec des infirmières fétichistes, équipée de force drogues et cabines de suicide assisté pour couler des jours heureux, Happy Days en version nanarcap!

Mieux vaut être un râleur lucide qu'un béni-oui-oui bon public.

2mmbacz.jpg

On reconnaît bien Jim & Lucilio!

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Simpsons c'est bien parce qu'on s'identifie aux personnages. Free Jazz n'ayant pas une once de médiocrité dans tout son être, il ne peut pas. Il ne faut pas croire, être un surhomme n'a pas que des avantages.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah mais moi je ne débats pas sur ces sujets, me moquer du mauvais goût ambiant me suffit amplement.

:doigt:

ça sent quand même un peu la poussière! :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, à la demande générale, je pousse ce fil dans "Art & Culture".

Share this post


Link to post
Share on other sites
bon sinon, j'ai cite un peu n'importe quoi comme series des annees 80, mais en fait j'ai aime les meme que vous globalement, Magnum, Hill Street Blues, Miami Vice et Sherlock Holmes sur le haut du panier et Code Quantum et supercopter tout en bas :icon_up:

Pas touche à Code Quantum. :doigt:

280px-TheAvengers60s.jpg

Jamais réussi à accrocher. C'est pas faute d'avoir essayé, vu le nombre de fois qu'M6 en a rediffusé les épisodes.

Ca n'a pas l'air aussi bandant que :

Share this post


Link to post
Share on other sites

Solution: regarder des séries d'animations

Tegenn Toppa Gurren Lagann

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nan mais sérieux, qu'est-ce que vous avez avec vos Simpson?

Moi aussi j'ai mes goûts de chiottes, mais c'est pas une raison pour le crier sur les toits.

:doigt:

ça sent quand même un peu la poussière! :icon_up:

La preuve que c'était mieux avant, même les fronçais savaient faire de bonnes séries :

arsenelupindvd02.th.jpg belphegor11.th.jpg brigades20du20tigre.th.jpg

Et le must absolu de la tradition frônçaise, Les cinq dernières minutes :

3550460010950.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
La preuve que c'était mieux avant, même les fronçais savaient faire de bons somnifères :

arsenelupindvd02.th.jpg belphegor11.th.jpg brigades20du20tigre.th.jpg

Et le must absolu de la tradition frônçaise, Les cinq dernières minutes :

3550460010950.jpg

Corrigé! :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est la nième ressucée du genre en blouse blanche. Bon, là le doc il a davantage de problèmes dans sa tête, c'est tout.

Niet.

La plupart des séries en blouse blanche tournent autour des urgences (d'ailleurs c'est le titre de la première, ER). Un type arrive tout cassé, hop, il faut le réparer. L'essentiel c'est la réparation, youpla bisounours tout va bien l'équipe a encore sauvé le monde (pas de héros, vivent les commités). Ah oui, et puis les copies ont rajouté plein de conneries pour midinettes autour, X couche avec Y qui veut sortir avec Z qui était une femme avant son changement de sexe etc.

House MD, c'est pas du tout ça. C'est un Sherlock Holmes. Il cherche qui est le coupable, une fois qu'il a trouvé l'arrestation (le traitement) est secondaire, d'ailleurs ils hésitent beaucoup moins que d'autres séries d'hosto à "tuer le patient". Et puis il s'en fout, House, d'ailleurs, et il prouve plus d'une fois que ce n'est pas qu'une pose (à comparer avec les "bourrus au grand cœur" typique qui se sacrifient dès la première saison pour sauver La Demoiselle en Détresse).

Je suis pas un fanboy au point de vouloir lancer un débat sur ce sujet, honnêtement je m'en fous de ton opinion, mais là, ce que tu as écrit est faux, c'est pas subjectif j'aime/j'aime pas, c'est factuel. House n'est absolument pas le prototype d'une série d'hosto, et n'en a aucune des caractéristiques. En fait, on pourrait avoir la même chose avec un super serrurier qui sait ouvrir n'importe quel coffre - la série tourne autour d'un génie totalement antisocial, peu importe ce qu'il fait à la limite, et les patients on s'en fout. La série ne s'appelle pas "Hopital Machin" elle s'appelle "House MD", et tout, y compris le fait médical, sert de faire-valoir au personnage central qui est le sujet réel de la série - pas les malades, pas les maladies, pas les histoires sentimentales entre personnages récurrents, juste un génie antisocial.

Et exactement comme Sherlock Holmes qui est probablement ce qui s'en rapproche le plus, ça attire les nerds parce que ça leur renvoie une image idéalisée d'eux-mêmes - et d'un comportement qu'ils auraient s'ils pouvaient se le permettre. Vous avez déjà vu des grands pontes d'un domaine? House en est une caricature qui ne tombe pas si loin que ça de la réalité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
House MD, c'est pas du tout ça. C'est un Sherlock Holmes. Il cherche qui est le coupable, une fois qu'il a trouvé l'arrestation (le traitement) est secondaire, d'ailleurs ils hésitent beaucoup moins que d'autres séries d'hosto à "tuer le patient". Et puis il s'en fout, House, d'ailleurs, et il prouve plus d'une fois que ce n'est pas qu'une pose (à comparer avec les "bourrus au grand cœur" typique qui se sacrifient dès la première saison pour sauver La Demoiselle en Détresse).

Comparer House à Sherlock Holmes, c'est pas sérieux. Le seul point commun c'est que les deux se droguent.

Je suis pas un fanboy au point de vouloir lancer un débat sur ce sujet, honnêtement je m'en fous de ton opinion, mais là, ce que tu as écrit est faux, c'est pas subjectif j'aime/j'aime pas, c'est factuel. House n'est absolument pas le prototype d'une série d'hosto, et n'en a aucune des caractéristiques. En fait, on pourrait avoir la même chose avec un super serrurier qui sait ouvrir n'importe quel coffre - la série tourne autour d'un génie totalement antisocial, peu importe ce qu'il fait à la limite, et les patients on s'en fout.

Donc si je comprends bien, c'est le côté super serrurier-enquêteur-asocial et un peu sadique sur les bords qui te fascine?

Tu en dis trop ou pas assez. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais franchement, la SEULE opinion qui ai jamais été exprimée dans un south park (dans presque tous les épisodes en fait), c'est "oulàlà, les extrémistes des deux bords ont tort. La vérité est quelque part entre les deux."

J'ai lu quelque part que les créateurs étaient membres du Libertarian Party. Et puis il y a une allusion à Atlas Shrugged dans un épisode. Mais tu as raison sur les épisodes en général, qui restent d'une franche tolérance sur tous les sujets.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...