Jump to content
MinistèrePropagande

Étude Oxfam sur les inégalités : 80 personnes détiennent autant que 3,5 milliards d’individus

Recommended Posts

ça touitouine sévèrement la poupouille.

 

de plus, celui qui est au RSA n'est pas forcément capable de subenir à ses besoins. Celui qui peut se payer deux mercedes mais pas un falcon n'est juste "pas assez riche" pour se payer un falcon.

 

Normalement riche et pauvre c'est des adjectifs, pas des noms.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est la définition donnée plus haut.

 

Un type au RSA, il a de quoi subvenir à ses besoins primaires donc il n'est pas pauvre.

 

Un type qui regarde le prix du falcon avant de l'acheter, il regarde le prix, donc il n'est pas riche.

 

Il y a un peu de mauvaise foi là, non ? :w00t:

 

En parlant de RSA, j'ai appris que si tu es à la rue, que tu mendies et que tu touches le RSA, le montant de ce dernier se voit réduit à cause de ton "revenu" en faisant la manche. :icon_eek:

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Et puis, ça permet de faire durer un peu la discussion, car le rapport Oxfam, il n'y a pas grand chose à en dire si ce n'est qu'il ne requiert guère que 10 minutes pour être totalement démonté. Ce qui ne sert d'ailleurs à rien : les gens qui prennent ce type d'étude au sérieux ne peuvent être ramenées à la raison quelque soit la qualité de la démonstration.

 

 

J'ai ouvert le thread car l'impact médiatique de cette étude a été énorme comparativement à la médiocrité du contenu ! Des centaines d'articles qui ont repris les infos sans aucun esprit critique et des centaines de commentaires pour dénoncer les limites du capitalisme, les conséquence du libéralisme. Une quasi unanimité... Même les guignols en ont fait un sketch ^^  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a un peu de mauvaise foi là, non ? :w00t:

 

Autant que dans l'exemple de H16 sur 1 pauvre et 7Mds de riches  :jesaispo:

 

Sans rire si on prend cette définition:

 

 

 

Un pauvre est quelqu'un qui n'a pas les ressources suffisantes pour pallier à ses besoins primaires (nourri, logé, blanchi),

Un RSAste n'est pas un pauvre.

 

Et si on prend celle-ci

 

 

un riche est quelqu'un dont les ressources sont suffisantes pour qu'il puisse vivre dans le luxe le plus complet sans jamais avoir à se soucier de combien il dépense.

Le mec qui s'inquiète de combien coûte son avion privé n'est pas riche.

 

Maintenant, je n'adhère pas à ces définitions, mais ça je l'ai déjà dit ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh on baise sans problèmes de nos jours.

 

Les stats disent le contraire

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'etude en elle meme, des le depart, est totalement debile et faite pour plaire aux idiots.

/thread

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aujourd'hui, discussion avec quelqu'un (ça arrive).

Il prétend que l'accumulation du patrimoine mondial par les ultrariches est inquiétante dans le sens où ils tendent à épargner dans la quasi-totalité de leurs capacités (aucun être humain n'ayant des besoins atteignant un milliard d'euros... je pense).

Ce pan énorme du capital, épargné, réduit donc la demande mondiale, et ainsi la croissance.

Je dois admettre que je n'ai pas trop su quoi répondre.

 

Loi de Say, peut-être ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aucun milliardaire ne detient son pognon en cash dans un compte.Aucun.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'essentiel du patrimoine accumulé c'est des actions, ça veut dire qu'il est de facto productif. Action à 0 ? Fortune à 0.

 

C'est pour ça qu'on ne dit pas : ils ont une fortune de X, mais estimée à X.

 

En plus, j'aimerais bien voir ce que ça donne le côté "énorme". PArce que des Md, je veux bien que ça fasse beaucoup mais en vrai, c1 Md, c'est 1000€ pour 1 million de personnes, c'est à dire que la fortune concentrée des ultra riches me semble être peanuts par rapport à l'immense masse des gens des pays développée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aujourd'hui, discussion avec quelqu'un (ça arrive).

Il prétend que l'accumulation du patrimoine mondial par les ultrariches est inquiétante dans le sens où ils tendent à épargner dans la quasi-totalité de leurs capacités (aucun être humain n'ayant des besoins atteignant un milliard d'euros... je pense).

Ce pan énorme du capital, épargné, réduit donc la demande mondiale, et ainsi la croissance.

Je dois admettre que je n'ai pas trop su quoi répondre.

 

Loi de Say, peut-être ?

L'argent hors circulation équivaut à l'argent détruit, ça augmente la valeur du reste de l'argent, y compris celui des pauvres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bien des milliardaires ont leur fortune en art et en immobilier.Meme pas besoin d'imagination pour savoir que ca travaille et fait travailler.

Les partageux sont des idiots.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'argent hors circulation équivaut à l'argent détruit, ça augmente la valeur du reste de l'argent, y compris celui des pauvres.

Et ce serait uniquement valide si les riches pour épargner leur argent l'enfouissait sous leurs gros matelas.

Mais non, ils investissent, ils prêtent à l'économie réel. Le problème d'un pays comme la France ce n'est pas un manque de demande, mais un manque d'investissement.

Les français ont les moyens d'acheter, bien sûr on peut toujours rêver d'avoir un voiture plus grande ou une troisième chambre pour les invités, mais la réalité

c'est qu'ils achètent de plus en plus de l'étranger. 

Par contre les entreprises françaises ont un accès difficile à l'épargne, ont des problèmes de trésorerie important et des marges ridicules.

Dans ces conditions les riches du monde mais surtout les français ne sont pas autant incité que ça à investir en France.

Pourquoi ce faire casser la tête à chercher la bonne boite en France qui fera du 5% ou 6% alors qu'ailleurs c'est encore possible.

 

C'est aussi là surtout une des grande source d'augmentation des inégalités les riches ont toujours la possibilité de gagner 5% même s'ils vivent dans un pays à croissance à 0%. Ils investissent là où c'est rentable, ils ne spolient personnes, simplement ils prennent leur part d'une croissance mondiale, alors que les employés de leur pays d'origine souffrent de la stagnation.

 

En gros pour parler comme Piketty c'est tout à fait possible de faire r des riches > g si g est pas du tout uniforme. On ne peut donc même rien dire sur la distribution finale de la richesse. Contrairement à ce qu'il essaie de prouver.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bien des milliardaires ont leur fortune en art et en immobilier.Meme pas besoin d'imagination pour savoir que ca travaille et fait travailler.

Les partageux sont des idiots.

 

Et justement, il n'y aurait pas moyen de chiffrer un peu ça ? Du style : X emplois dépendent directement du patrimoine de Mr Super-Riche ? :jesaispo:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce serait arbitraire et somme toute assez faiblard, car dans ce genre de débat la partie adverse doute toujours de la vraie utilité du riche (et de la richesse ces sales nihilistes).

"Après tout moi aussi je pourrais le faire si on me filait son salaire."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aujourd'hui, discussion avec quelqu'un (ça arrive).

Il prétend que l'accumulation du patrimoine mondial par les ultrariches est inquiétante dans le sens où ils tendent à épargner dans la quasi-totalité de leurs capacités (aucun être humain n'ayant des besoins atteignant un milliard d'euros... je pense).

Ce pan énorme du capital, épargné, réduit donc la demande mondiale, et ainsi la croissance.

Je dois admettre que je n'ai pas trop su quoi répondre.

L'épargne, c'est ce qui permet notamment de prêter aux entreprises. Moins d'épargne, c'est moins d'investissement, et moins de richesse pour tous.

La croissance est issue de l'investissement, et pas de la consommation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aujourd'hui, discussion avec quelqu'un (ça arrive).

Il prétend que l'accumulation du patrimoine mondial par les ultrariches est inquiétante dans le sens où ils tendent à épargner dans la quasi-totalité de leurs capacités (aucun être humain n'ayant des besoins atteignant un milliard d'euros... je pense).

Ce pan énorme du capital, épargné, réduit donc la demande mondiale, et ainsi la croissance.

Je dois admettre que je n'ai pas trop su quoi répondre.

 

Loi de Say, peut-être ?

 

La consommation est un acte de destruction. Ça ne crée pas de croissance de consommer. Ce qui crée de la croissance c'est d'avoir de meilleures machines et de meilleurs travailleurs, bref, du capital accumulé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Le problème d'un pays comme la France ce n'est pas un manque de demande, mais un manque d'investissement.

 

 

Exactement. Il ne faut pas avoir entendu parler de la balance commerciale française au cours de 30 dernières années pour imaginer que le problème de la France c'est un manque de consommation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un RSAste n'est pas un pauvre.

Tu devrais voyager un peu, tu verrais ce que c'est la pauvreté. La pauvreté, c'est des gamins sans chaussures qui sont prêts à te tailler une pipe pour le prix de quelques sandwichs. En France, vous êtes des nantis à côté d'eux.

Parce que le type qui touche le RSA, il touche en général une flopée d'autres aides, allocations et primes diverses et peut prétendre à un logement subventionné. Au final, cela représente souvent assez pour vivre, certes chichement.

C'est quand même un pays où 80% de la population possède un téléphone mobile (et la moitié de ces derniers un smartphone), un ordinateur avec accès Internet chez eux ainsi qu'un véhicule. Les Français pauvres, il n'y en a que très peu : ce sont en général ceux qui ont des enfants en bas-âge (c'est cher, un bambin) ou vivent dans les grandes villes (c'est cher, un loyer en plein centre) et ont par conséquent opté pour des choix de vie qui dépassent la générosité de l'état providence.

 

Le mec qui s'inquiète de combien coûte son avion privé n'est pas riche.

Où l'on voit encore une fois que tu ne sors pas souvent de ton trou. J'ai déjà eu affaire à des gens riches, et je peux te dire qu'effectivement, ils se contre-carrent de ce que leurs lubies peuvent leur coûter.

Des bouteilles de vodka ornées de cristaux Swarovski à $5,000 par cartons de 12 parce que c'est l'anniversaire du petit dernier. Faire tapisser la cabine principale de son yacht en cuir de raie puis décider de tout faire arracher parce que ça ne plait pas à Madame. Raser les 200m2 de l'aile d'une villa flambant neuve pour la faire reconstruire dans l'autre sens parce que la véranda exposée plein Sud, c'est un vrai four durant l'été. Et puis le carrelage était vraiment mal posé.

Alors oui, ils vont regarder le prix d'un Falcon et poser des questions sur les coûts d'entretien annuels d'un tel coucou avant de se raviser et préférer opter pour un remplacement du yacht. Parce que là, ce sont des achats qui se comptent en dizaine de millions, et des frais d'entretien annuel de plusieurs millions par dessus. Mais pour tout le reste, un riche ne regarde pas le prix. D'ailleurs, dans les boutiques de luxe, on n'affiche jamais les prix.

 

Maintenant, je n'adhère pas à ces définitions, mais ça je l'ai déjà dit ;)

Et comme d'habitude, tu dis beaucoup de conneries.

Après quoi, adhère à la définition que tu veux. Si tu penses que l'on est pauvre alors que l'on a un logis avec eau courante et électricité, un téléphone mobile dans la poche d'un jean propre et sans trou et une assurance maladie universelle couvrant ses frais en cas de pépin, tout ça sous prétexte que l'on doit aller faire ses courses à Lidl, grand bien t'en fasse.

Mais comprends juste que tu es totalement à côté de la plaque, et que ceux qui sont vraiment dans la pauvreté te fileront volontiers une beigne si tu tiens ce genre de discours devant eux.

 

 

L'essentiel du patrimoine accumulé c'est des actions, ça veut dire qu'il est de facto productif. Action à 0 ? Fortune à 0.

 

C'est pour ça qu'on ne dit pas : ils ont une fortune de X, mais estimée à X.

L'exemple que j'utilise toujours est celui de Mark Zuckerberg. Lors de l'introduction en bourse de Facebook, il est catapulté à la tête de la 25ième fortune mondiale. Et 4 mois après, on le retrouve hors du top 50, suite à une fonte de moitié du prix de l'action. C'est le genre de mouvement qui montre bien qu'une grande fortune n'est absolument pas garantie dans le temps et n'a rien à voir avec le coffre-fort de l'Oncle Picsou. A ce niveau, le capital est aussi volatil qu'il est imposant.

De nos jours, il est de retour dans le Top 20, il me semble. Mais pour quelqu'un qui est actionnaire majoritaire d'une société comportant une trentaine de succursales à travers la planète, employant une dizaine de milliers de personne grassement payées (toujours au top du classement Glassdoor) et en faisant vivre indirectement bien plus (combien de développeurs se sont enrichis en surfant sur la vague des jeux FB ?)... sa fortune ne me paraît pas si éhontée. Après tout, je ne pense pas qu'il existe d'autre compagnie comptant presque un milliard de clients, dont une moitié utilisant ses services quotidiennement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais plus qui disait qu'il considerait que l'on etait riche quand on pouvait vivre des interets des interets.

 

Sinon quand on parle de richesse, on considere uniquement le capital "brut" ou on en deduit le poids de la dette souvent associee? parceque les "millionaires" qui ont trois baraques financees a 95% a credit, leur richesse n'est que potentielle. J'en connais quelques uns comme ca, il ne me semble pas vivre mieux que moi, c'est juste qu'ils ont opte pour un mode d'accumulation du capital en esperant que le levier ne les bouffe pas. Mais riches ils ne sont pas, pas encore en tout cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Après tout, je ne pense pas qu'il existe d'autre compagnie comptant presque un milliard de clients utilisateurs, dont une moitié utilisant ses services quotidiennement.

 

Corrigé.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

...

C'est quand même un pays où 80% de la population possède un téléphone mobile...

 

 

Chiffres du Nigeria en 2012.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais plus qui disait qu'il considerait que l'on etait riche quand on pouvait vivre des interets des interets.

 

Gave.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon quand on parle de richesse, on considere uniquement le capital "brut" ou on en deduit le poids de la dette souvent associee?

 

Dans l'étude d'oxfam, justement, ils le font. Un peu trop. Le plus pauvre du monde, c'est alors Kerviel.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si j'ai bien compris un article, l'étude mesure la richesse comme le patrimoine moins les dettes. Et ironise sur cette définition en disant que dans ces conditions Kerviel est plus pauvre que le petit africain. D'autre part l'étude compare les gens de tous les pays, mais posséder 20.000 euros n'est pas la même chose en Province qu'à Paris, encore moins entre un pays développé et un pays pauvre.

Mesurer les inégalités c'est du WTF, l'important c'est le rythme de croissance des pauvres, or l'Afrique est en pleine croissance, avec des disparités d'un pays à l'autre bien entendu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mmmoui bon faut pas s'étonner de compter en euros ou en dollars. Vous avez 20k euros dans le 1er arrondissement ou à Stenay vous avez 20k euros. 

 

On ne va pas s'amuser à pondérer par le coût de la vie locale. Vous êtes mobiles de toutes façons quand même. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais comprends juste que tu es totalement à côté de la plaque, et que ceux qui sont vraiment dans la pauvreté te fileront volontiers une beigne si tu tiens ce genre de discours devant eux.

 

Tu as essayé le discours:

 

"Vous n'êtes pas pauvres, vous avez largement de quoi subvenir à vos besoins primaires." aux allocataires du RSA (sans capital)?

 

 

 

J'ai l'impression que j'ai moins de chance de m'en prendre une en disant à ceux que tu catalogues comme pauvre:

"Vous êtes pauvres. Encore plus pauvres que les pauvres français."

 

Le problème est qu'il n'y a pas de degré dans la pauvreté pour toi.

La pauvreté et la misère, c'est la même chose.

 

Alors que pour moi il y en a.

 

Des pauvres il y en a en France.

Des gens dans la misère quasiment pas (à part des populations bien particulières qui en général ne sont pas française).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu restes quand même à côté de la plaque.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...