Jump to content
Tramp

Paris, laboratoire du socialisme

Recommended Posts

Je me demande quand même comment ils font. Là, je fais pour le fun une L3 en bossant à côté avec un vrai job et autres, et je pense qu'en deux ans c'est faisable de valider l'année. Alors une licence en 6 ans en bossant 10h par semaine, ça me semble très largement envisageable (pas à 15 de moyenne, hein). Je vois pas comment il le fait en 8 ans ; faut vraiment être un gros branleur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, Bézoukhov a dit :

Je me demande quand même comment ils font. Là, je fais pour le fun une L3 en bossant à côté avec un vrai job et autres, et je pense qu'en deux ans c'est faisable de valider l'année. Alors une licence en 6 ans en bossant 10h par semaine, ça me semble très largement envisageable (pas à 15 de moyenne, hein). Je vois pas comment il le fait en 8 ans ; faut vraiment être un gros branleur.

 

Je présume que si on refuse leur dérogation l'UNEF doit jouer les gros bras du coup no stress pour eux.

 

De toute façon si j'ai un conseil à donner au niveau études supérieure c'est cassez-vous de la France. Et si vous êtes pauvres allez en Roumanie: il y a apparemment une communauté francophone et c'est pas cher .

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Bézoukhov a dit :

Je vois pas comment il le fait en 8 ans ; faut vraiment être un gros branleur.

Ou avoir un QI d'huître. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, Bézoukhov a dit :

Je me demande quand même comment ils font. Là, je fais pour le fun une L3 en bossant à côté avec un vrai job et autres, et je pense qu'en deux ans c'est faisable de valider l'année. Alors une licence en 6 ans en bossant 10h par semaine, ça me semble très largement envisageable (pas à 15 de moyenne, hein). Je vois pas comment il le fait en 8 ans ; faut vraiment être un gros branleur.

 

Ils ne vont pas en cours, j'en ai été assez témoin, des deux côtés de la barrière. Ce que je ne comprends pas par contre, c'est qu'il est pratiquement impossible d'aller au dela du doublement, parce que les universités sont subventionnées pour la première année des étudiants, et leur éventuel redoublement, mais plus au delà (le triplement).

Soit il a tenté plusieurs cursus, soit il a fait L1-L1; L2-L2, L3-L3, mais même comme ça, je n'arrive qu'à 6 ans.

D'où j'en déduis qu'il a eu une dérogation pour un triplement, au moins. Et là...:huh: :icon_razz:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, poney a dit :

 

Ils ne vont pas en cours, j'en ai été assez témoin, des deux côtés de la barrière.

 

Mais même en allant pas en cours _o_ ; tu récupères les cours, tu bourrines un mois avant les partiels et si tu vises pas de mention, ça devrait passer ; on parle d'une licence...

Ca doit vraiment être un problème de QI.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Bézoukhov a dit :

 

Mais même en allant pas en cours _o_ ; tu récupères les cours, tu bourrines un mois avant les partiels et si tu vises pas de mention, ça devrait passer ; on parle d'une licence...

Ca doit vraiment être un problème de QI.

 

 

Mmmh, je ne sais pas, c'est justement en tentant cette technique que j'ai doublé en Ba2 (L2 pour la France). Dans les bachelier il y a tellement de matières différentes à maitriser que c'est difficile de s'y jeter un mois avant et de tout avaler (d'autant plus qu'il y a deux sessions et que gérer 20 examens d'un coup me semble impossible, ou alors je sur estime les années de licence en France)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est la méthodo qui peut bloquer surtout. Après, avec ce genre de méthodes, on double. Là, le mec il triple, c'est un autre niveau de médiocrité quoi :D .

 

(20 matières sur un semestre, ça me semble beaucoup, mais je connais somme toute assez mal la fac)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Bézoukhov a dit :

C'est la méthodo qui peut bloquer surtout. Après, avec ce genre de méthodes, on double. Là, le mec il triple, c'est un autre niveau de médiocrité quoi :D .

 

(20 matières sur un semestre, ça me semble beaucoup, mais je connais somme toute assez mal la fac)

 

 

J'extrapole peut-être trop de ma situation, mais un bachelier en sciences sociales à l'université ici, c'est 20 matières et plus sur l'année, qui vont de math à géographie en passant par statistique, économie politique, introduction au droit, droit privé, droit public, anglais, néerlandais, linguistique, phonologie, psychologie générale et sociale, histoire de l'antiquité, du moyen age, contemporaine, critique historique ... sans oublier tous les cours de socio et d'anthropo (tronc commun jusque l3), et les TP et travaux à rendre.

 

Taper tout ça un en mois, avec autant d'écart entre les matières peut-etre que les plus doués/mieux organisés y arrivent mais moi j'ai lamentablement pris le mur dans la gueule :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai jamais connu de cas de licence en 8 ans, par contre déjà vu des licences en 6 ans. Officiellement, il y a une limite à 5 ans pour obtenir sa licence mais on obtient assez facilement une dérogation pour une 6ème année. Ça peut être des gus qui ont déjà ramé 5 ans pour arriver en L3, ça ne coute pas grand chose de les faire redoubler une 3ème fois. Ou alors, ce sont des personnes qui bénéficient dès le départ d'un aménagement particulier de leur cursus : problèmes médicaux, formation continue... ou engagement associatif. Ça peut même rapporter des points pour l'obtention du diplôme ! A voir si l'implication dans un syndicat ne rentre pas dans ce cadre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toutes les dérogations que je connais étaient souvent (pour ne pas dire toujours) motivée par au moins deux raisons : a) la moyenne était supérieur au minium requis (13/20 par exemple), mais l'étudiant devait doubler à causes de ce qu'on appelle en Belgique des "cotes d'exclusions" (un cours avec moins de 7/20, ou deux cours avec moins de 8/20) et si b) l'étudiant peut prouver qu'il avait des difficultés à suivre les cours (parce qu'il travaille a coté par exemple).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble qu'il n'y a pas de "cotes d'exclusions" en France mais juste le 0 éliminatoire. Un étudiant peut calculer son coup à l'avance et faire l'impasse sur une ou plusieurs matières.

Conclusion, président de l'UNEF ça doit être un vrai métier pour l'université Lyon 2. :jesaispo:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Philiber Té a dit :

Il me semble qu'il n'y a pas de "cotes d'exclusions" en France mais juste le 0 éliminatoire. Un étudiant peut calculer son coup à l'avance et faire l'impasse sur une ou plusieurs matières.

Conclusion, président de l'UNEF ça doit être un vrai métier pour l'université Lyon 2. :jesaispo:

 

tu peux être refusé pour défaillance aussi si tu va pas aux td

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a peut-être des exceptions quand on est élu étudiant (s'il l'était et je ne parle pas de l'UNEF)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, NoName a dit :

 

tu peux être refusé pour défaillance aussi si tu va pas aux td

 

C’etait déjà le cas à l’epoque de Julliard ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, NoName a dit :

 

tu peux être refusé pour défaillance aussi si tu va pas aux td

 

Je connais pas beaucoup de profs qui prennent la peine de vérifier si tous les étudiants sont bien présents aux TD. Les boursiers viennent juste faire signer leur feuille de présence à la fin du cours.

 

il y a 20 minutes, Adrian a dit :

Il y a peut-être des exceptions quand on est élu étudiant (s'il l'était et je ne parle pas de l'UNEF)

 

En terme de responsabilité, ce n'est pas énorme non plus. Je vais me renseigner mais ce serait vraiment surprenant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si Macron sort son joker Edouard Philippe pour prendre la mairie de Paris; est-ce  qu'on peut faire confaince à ce dernier pour mettre fin à l'engluement de la ville dans la socialie (Delanoë-Hidalgo) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est chelou, j'ai l'impression qu'on a un pic d'insécurité en France (un peu du genre de ce qu'il y a dû avoir au début des années 2000).

 

Faudrait voir des vraies stats.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Bézoukhov a dit :

C'est chelou, j'ai l'impression qu'on a un pic d'insécurité en France (un peu du genre de ce qu'il y a dû avoir au début des années 2000).

Tu le ressens vraiment ? 
Pour moi c'est la même merde depuis 10 ans.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu ne prends pas les transports ? Tu ne vas pas dans des lieux publics / dans rassemblements divers et variés ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est la faute à l'ultralibéralisme de Macron .

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, Wayto a dit :

Tu ne prends pas les transports ? Tu ne vas pas dans des lieux publics / dans rassemblements divers et variés ?

 

De quartier bourgeois en quartier bourgeois, transport habituel dans des trains qui sont plus remplis les jours de Manif pour Tous ou de CharlieManifestation que pour le foot ; et mes rassemblements préférés sont les festivals médiévaux.

(nan, puis je fais 90kg)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/09/2018 à 16:47, Greg42 a dit :

 

On en a parlé. Et c'est dans ce genre de ca que j'ai vraiment du mal à croire que les juges gauchistes soient vraiment une minorité. Pour rappel, la cour de cassation juge le droit pas les faits.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...