Jump to content
Ultimex

We need you for the Liborg Army !

Liste  

30 members have voted

  1. 1. Je suis motivé pour rejoindre un projet, je peux aider à :

    • créer des vidéos
    • la rédaction d'articles, de scénarii
    • faire des dessins/infographies
    • créer un site web
    • utiliser mes bras pour filer un coup de mains
    • autre
    • faire du doublage
    • traduction
  2. 2. Je peux traduire en français des articles en

    • anglais
    • espagnol
    • portugais
    • italien
      0
    • allemand
      0
    • néerlandais
      0
    • russe
      0
    • autre


Recommended Posts

J'aimerais connaitre ton raisonnement.

Tu peux faire défaut sur la dette détenue par la BCE mais c'est tout. Sinon tu niques les fonds propres de toutes les institutions qui sont obligées de détenir de l'actif sans risque.

L'alternative, c'est de niquer le flux plutôt que le stock. Or la valeur du stock dépend toute entière du flux... Le bilan des institutions obligées de détenir de l'actif sans risque ne survivrait pas plus au remboursement de la dette qu'à un défaut, c'est le principe même du surendettement que d'être une perte irrattrapable.

La dette publique n'est pas un actif, c'est un passif dans le bilan de la population toute entière et plus particulièrement dans celui des productifs.

Les réserves de grains sont vides et il faut choisir qui survivra et qui mourra. Sacrifier les jeunes pour que les vieux survivent, c'est choisir la disparition de la population toute entière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les baby-boomers ont spolié les générations qui les ont suivies.

Two wrongs don't make a right. Il est tout à fait injuste de voler le concessionnaire qui a vendu une voiture a un cambrioleur, même si cette voiture a été payée avec le fruit du larcin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on doit payer tous les engagements de l'Etat, autant se trancher la gorge maintenant. Ou alors on paie en monnaie de singe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

2000 milliards ! Oubliez, tout le monde ne sera pas remboursé, ou peut-être en l'an 2500. Des faillites il y en a eu et malheureusement il y en aura d'autres. Mais quand on prête à l'Etat il faut être au courant des risques que l'on encourt.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Two wrongs don't make a right. Il est tout à fait injuste de voler le concessionnaire qui a vendu une voiture a un cambrioleur, même si cette voiture a été payée avec le fruit du larcin.

hum,

si le concessionnaire peut savoir ou sait qu'il a vendu la voiture à un cambrioleur

il est alors de facto un participant actif dans une opération délictueuse

... et mérite d'être traité comme tel.

 

Prêter à quelqu'un quand on sait pertinemment :

- que c'est principalement pour couvrir des dépenses de fonctionnement;

- que ce n'est pas ce quelqu'un, mais d'autres, qui rembourseront;

- que ce n'est même pas d'autres, mais les descendants (non consultés) des autres, qui rembourseront

c'est factuellement de la complicité de vol (de l'avance de trésorerie sur une spoliation à venir).

 

ça revient à se créer une rente sur le dos de gens qui n'ont rien demandé, principalement car le créancier sait que l'emprunteur dispose de la coercition nécessaire (impôts) pour garantir le remboursement.

ça revient à profiter de la spoliation (complicité) et ça mérite châtiment.

 

Quand en plus les emprunts ont déjà été bien remboursés via les taux d'intérêts,

le défaut me parait une solution tout à fait juste.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si défaut de paiement il y a, cela handicapera sévèrement les futures générations car l'état ne pourra plus emprunter dans des conditions normales.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si défaut de paiement il y a, cela handicapera sévèrement les futures générations car l'état ne pourra plus emprunter dans des conditions normales.

Tant mieux. Les futures générations nous remercieront.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si défaut de paiement il y a, cela handicapera sévèrement les futures générations car l'état ne pourra plus emprunter dans des conditions normales.

Tant mieux si l'Etat ne peut pas emprunter, ça le forcera à boucler son budget correctement

Share this post


Link to post
Share on other sites

À partir du moment où tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut faire défaut sur les retraites, la CPAM, l'UNEDIC, les handicapés, le RSA, etc, je vois pas quelle difficulté conceptuelle pose les OAT.

Share this post


Link to post
Share on other sites

À partir du moment où tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut faire défaut sur les retraites, la CPAM, l'UNEDIC, les handicapés, le RSA, etc, je vois pas quelle difficulté conceptuelle pose les OAT.

Oui mais là c'est les banques et les libéraux ils aiment bien les banques. Espèce de communiste.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je peux faire des traductions du chinois, ou en chinois d'ailleurs.

 

(Retour un peu brutal au sujet du post désolé)

Eh bien si tu trouves des sujets venant de Chine, Singapour ou Hong Kong et que ça rentre dans le coeur de cible de Contrepoints, on est preneur :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les sujets de Chine continentale ayant une ligne libertarienne anti-gouvernements ne doivent pas courir les rues.

Peut-être des papiers sur Lao Zi, on a plus de chances d'en trouver et ça peut être intéressant de lire sur le libertarianisme du VIIè siècle avant JC.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

L’école autrichienne d’économie et les réseaux sociaux en Chine

 

Dans de nombreux pays à travers la planète, nous apprenons que l’utilisation des réseaux sociaux et des applications mobiles aide les gens à communiquer entre eux pour s’opposer à l’Etat ou aux normes établies. De l’Egypte au Vénézuela, les réseaux sociaux ont joué un rôle fondamental dans l’organisation des manifestations.

Craignant une contagion, le gouvernement chinois a depuis longtemps tâché de bloquer l’usage de certains réseaux sociaux, de sorte que Facebook et Twitter ont une présence mineure dans le pays. Néanmoins, ici à Shanghai, j’ai découvert quelques-unes des manières innovantes par lesquelles les applications mobiles locales sont utilisées pour diffuser l’idée de liberté.

Tandis qu’il est risqué de discuter politique ou de critiquer ouvertement le gouvernement chinois, le domaine de la science économique est d’une certaine façon un terrain tranquille pour parler de l’idée de liberté. Mais même dans ce cas, il vous faudra rester attentif aux mots que vous employez, car les mots « marché libre » ou « capitalisme » sont encore mis à l’index, alors que le terme « économie de marché » est parfaitement acceptable.

Le mois dernier un groupe de professeurs disciples de l’Ecole autrichienne d’économie (dont plusieurs ont donné une conférence à notre Sommet en Économie autrichienne à Shanghai) se sont réunis et ont décidé de créer un cours par internet, entièrement fondé sur les travaux de Hayek.

Ce qu’il y a d’exceptionnel dans leur approche c’est que les cours entiers sont diffusés sur Weixin (les utilisateurs anglais nomment cette application WeChat), qui est une sorte de version chinoise de Whatsapp. Les cours sont donnés en direct, ce qui permet aux étudiants d’écouter et de répondre en temps réel, tandis que ceux qui ne peuvent pas être présent à l’heure peuvent toujours se rattraper après.

Weixin-Hayek-China.jpg

Le cours a commencé, par messages vocaux

Le professeur donne son cours en envoyant des messages vocaux au groupe. Chaque enregistrement est limité par l’application à une minute, bien qu’on puisse en laisser plusieurs consécutivement. Parallèlement, les étudiants peuvent écrire leurs questions, auxquelles le professeur peut répondre instantanément.

Cette méthode d’enseignement crée une expérience d’apprentissage tout à fait nouvelle, dans laquelle le professeur doit être aussi concis et clair que possible, pour que les étudiants puissent facilement s’insérer dans la discussion.

Wechat-Hayek-China.jpg

345 étudiants qui assistent au cours

Même si les coûts qu’implique la réalisation de tels cours sont incroyablement faibles, la demande reçue est si forte que le prix a été fixé assez haut ?surtout par rapport au niveau de vie chinois ? à 5,000 RMB (800$). On compte déjà 345 étudiants qui sont inscrits, dont la plupart sont des entrepreneurs.

Et ils ne sont pas les seuls….

L’Institut Babel, qui accueille aussi des cours d’économie autrichienne en ligne, reçoit près de 100 étudiants chaque semaine sur QQ (une plateforme de chat), pour étudier les classiques autrichiens, chapitre par chapitre.  Entre deux sessions les étudiants reçoivent une liste de lectures conseillées, allant plus loin que les clubs de lecture traditionnels. En ce moment, ils étudient l’un des ouvrages de Carl Menger.

Austrian-School-Babel.jpg

L’une des co-fondatrices de l’Institut Babel

La publication numérique de l’Institut Babel, The Bether Review, est diffusée deux fois par semaine sur une application mobile qui offre des articles traduits provenant du Mises Daily, Ron Paul, etc., et a près de 20 000 followers. À ceux-ci s’en ajoutent 4000 autres sur leur compte qui publie des versions traduites d’ouvrages et d’articles d’Economie Autrichienne.

Seulement depuis le Nouvel An Chinois (31 janvier), ils ont déjà traduit et publié en ligne :

  • Deflation and Liberty par Guido Hulsman,
  • A Study Guide to Human Action,
  • After the Welfare State (publié en ebook et en version papier),
  • 15 Great Austrian Economists, une compilation d’essais par Huerta De Soto, Peter Klein, et d’autres
  • Introduction to Austrian Economics par Thomas Taylor

Ils prévoient d’organiser un séminaire de traduction intensive cet été, après le Sommet en Économie autrichienne à Shanghai de cette année, pour lequel 60 étudiants ont déjà fait leur réservation.

« C’est comme cela que nous pouvons vaincre la censure d’Etat » affirme Tyler Xiong, co-fondateur de l’Institut Babel.

C’est indubitable, à une époque où le monopole du gouvernement sur l’édition, la télévision, et la radio, ont été rendus inutiles par les innovations rapides d’internet. Et nous voyons ceci évoluer partout dans le monde, dans les pays les plus développés comme dans les pays du tiers-monde, à un rythme si rapide qu’aucun Etat ne peut suivre.

Il est temps de repenser les manières traditionnelles de s’opposer à l’Etat, car nous vivons aujourd’hui dans un monde radicalement nouveau, où l’ordre spontané issu d’internet est devenu la norme. Et vous, comment en ferez-vous usage ?

Kenli Schoolland

 

http://www.institutcoppet.org/2014/04/12/lecole-autrichienne-deconomie-et-les-reseaux-sociaux-en-chine

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les sujets de Chine continentale ayant une ligne libertarienne anti-gouvernements ne doivent pas courir les rues.

Peut-être des papiers sur Lao Zi, on a plus de chances d'en trouver et ça peut être intéressant de lire sur le libertarianisme du VIIè siècle avant JC.

 

Étonnamment, le taoïsme politique n'est absolument pas "libéral" (ça n'a de toutes façon pas vraiment de sens dans ce contexte), au contraire il entretient des liens très étroits avec le légisme, qui est sans doute la première philosophie politique totalitaire (idée d'article ?).

 

Bon je serai vigilant, si je vois un article qui cadre avec la ligne éditoriale de Contrepoints je le proposerai ici.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quid d'un ou de plusieurs twitter bots pour :

- mettre en valeur Wikibéral (compte Twitter de Wikibéral qui tweet un/plusieurs articles par jour ou - mieux - qui tweet un article qui contient des mots qui sont dans les trends du jour)

- un bot qui répond automatiquement à tous les tweets qui mentionnent "libéralisme", libéral-fascisme", "ultra-libéralisme", "social-libéralisme", "capitalisme", "turbo-capitalism" par un tweet rédigé de manière avenante et un lien vers le meilleur contenu sur ce sujet sur CP ou Wikibéral (voir https://twitter.com/search?q=%23Liberalisme&src=tyah

- la même chose avec d'autres mots-clefs comme des auteurs libéraux, des auteurs illibéraux

- la même chose en partant des meilleures entrées sur CP et Wikibéral et en en identifiant les mots-clefs. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elle est bien mais nécessite un peu de dev. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai cherché 15 minutes et j'ai trouvé les how to suivants :

http://tinysubversions.com/2012/05/how-i-built-metaphor-a-minute/

https://www.pygaze.org/2016/03/how-to-code-twitter-bot/

https://medium.com/science-friday-footnotes/how-to-make-a-twitter-bot-in-under-an-hour-259597558acf#.jyutirukw

http://www.zachwhalen.net/posts/how-to-make-a-twitter-bot-with-google-spreadsheets-version-04/

 

Rien compris, bien entendu. Sauf que pour quelqu'un de compétent, ça doit prendre une demi-journée à créer et lancer. A 20-50$/h sur https://www.upwork.com/cat/developers/ max, c'est faisable pour 100€ à 200€ max. Je veux bien investir. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 27/02/2017 at 3:47 PM, G7H+ said:

Quid d'un ou de plusieurs twitter bots pour :

- mettre en valeur Wikibéral (compte Twitter de Wikibéral qui tweet un/plusieurs articles par jour ou - mieux - qui tweet un article qui contient des mots qui sont dans les trends du jour)

- un bot qui répond automatiquement à tous les tweets qui mentionnent "libéralisme", libéral-fascisme", "ultra-libéralisme", "social-libéralisme", "capitalisme", "turbo-capitalism" par un tweet rédigé de manière avenante et un lien vers le meilleur contenu sur ce sujet sur CP ou Wikibéral (voir https://twitter.com/search?q=%23Liberalisme&src=tyah

- la même chose avec d'autres mots-clefs comme des auteurs libéraux, des auteurs illibéraux

- la même chose en partant des meilleures entrées sur CP et Wikibéral et en en identifiant les mots-clefs. 

Si si, moi aussi j'aime cette idée...

 beaucoup même

Je n'ai hélas jamais appris à coder....

et ça commence à m'agacer, d'ailleurs...

 (enfin sauf voilà 25/30 ans à l'école normale, un truc qui s’appelait la tortue , accessoire de TO7 , petit robot commandé avec les touches du clavier et qui se déplaçait au sol pendant que son trajet apparaissait  à l'écran...on pouvait donc aussi "programmer" son déplacement)

 

..je suis à la base une matheuse avec un bac scientifique d'avant l'élection de Mitterrand!

(bac C 1978)

 

J'ai du temps, je veux bien apprendre,et faire ce job, si "ceux qui savent ici" trouvent que l'investissement temps en vaut la chandelle !, et ont un peu de temps pour me guider dans mes premiers pas et me dire "quoi" et où apprendre...En plus, je suis sure que j'adorerais...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 27/02/2017 at 3:47 PM, G7H+ said:

- un bot qui répond automatiquement à tous les tweets qui mentionnent "libéralisme", libéral-fascisme", "ultra-libéralisme", "social-libéralisme", "capitalisme", "turbo-capitalism" par un tweet rédigé de manière avenante et un lien vers le meilleur contenu sur ce sujet sur CP ou Wikibéral (voir https://twitter.com/search?q=%23Liberalisme&src=tyah

- la même chose avec d'autres mots-clefs comme des auteurs libéraux, des auteurs illibéraux

- la même chose en partant des meilleures entrées sur CP et Wikibéral et en en identifiant les mots-clefs. 

 

https://support.twitter.com/articles/76915#Tweets

 

Quote

For example, sending automated replies based on keyword searches is not permitted.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, G7H+ a dit :

J'ai cherché 15 minutes et j'ai trouvé les how to suivants :

http://tinysubversions.com/2012/05/how-i-built-metaphor-a-minute/

https://www.pygaze.org/2016/03/how-to-code-twitter-bot/

https://medium.com/science-friday-footnotes/how-to-make-a-twitter-bot-in-under-an-hour-259597558acf#.jyutirukw

http://www.zachwhalen.net/posts/how-to-make-a-twitter-bot-with-google-spreadsheets-version-04/

 

Rien compris, bien entendu. Sauf que pour quelqu'un de compétent, ça doit prendre une demi-journée à créer et lancer. A 20-50$/h sur https://www.upwork.com/cat/developers/ max, c'est faisable pour 100€ à 200€ max. Je veux bien investir. 

 

A partir de la semaine prochaine, je devrais être un peu plus libre ;)

il y a 15 minutes, Sloonz a dit :

 

On peut biaiser : le bot se contente d'envoyer un mail à un opérateur humain qui modifiera le message en fonction du tweet qui a déclenché l'opération, par exemple. Si c'est géré en file, cela peut même être fait sur base bi-quotidienne, en 5 minutes à chaque fois, pour les N tweets correspondants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On n'a même pas besoin de reagir systématiquement, on peut prendre chaque jour un échantillon de deux ou trois remarques qui buzzent. Je ne crois pas que spammer soit une solution satisfaisante dans ce cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mélanchon tweet "Il faut en finir avec cet ultralibéralisme qui tue la France". 

ultralibéralisme est un mot clef qui déclenche Libot.

 

LiBot répond 5 secondes plus tard, c'est-à-dire plus rapidement que n'importe quel humain, c'est-à-dire que sa réponse sera la première tout en haut, celle qui sera la plus vue.

 

La réponse de LiBot est habilement tournée pour générer un max de clics (soit le ton est sympa, soit informatif, soit moqueur, soit hostile, faut voir ce qui marche le mieux) avec un lien vers un article pertinent sur Wikibéral ou CP et une image accrocheuse.

 

Le mot clef libéral-fascisme déclenche une réponse différente, pareil avec social-libéralisme, pareil avec Hayek, etc. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok, je vois :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...