Jump to content
PABerryer

[SÉRIEUX] Projet Candidat libéral pour 2022: éléments de programme

Recommended Posts

Il y a 1 heure, Restless a dit :

Comment vous justifiez cela ?

La beuh oui, la coke non. PMA oui, GPA non. On dirait Melenchon ! ;)

Parce que 100% des français ne sont pas libéraux ? Par pure pragmatisme ?


L'étude du docteur Nutt pourrait être utilisé pour justifier la légalisation de certaines drogues, quand bien même la méthodologie de l'étude est douteuse.
Il doit y avoir d'autres sources sur le degré de dangerosité des différentes drogues, un bon moyen de justifier la légalisation de certaines.

Cette légalisation pourrait être aussi un bon moyen de gagner des voix dans les "quartiers/banlieues/cités/termeàlacon" qui votent très peu. Ou d'avoir des parrainages dans des villes où le trafic de drogues est élevé, en utilisant une certaine rhétorique. 

Mais c'est juste mon avis à deux balles.

Dr Nutt drogues dangerosité aux autres.jpg

Dr Nutt critères répartition drogues.jpg

Dr Nutt critères dangerosité des drogues.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Wayto a dit :

L'étude du docteur Nutt pourrait être utilisé pour justifier la légalisation de certaines drogues, quand bien même la méthodologie de l'étude est douteuse.
Il doit y avoir d'autres sources sur le degré de dangerosité des différentes drogues, un bon moyen de justifier la légalisation de certaines.

 

Toutes les études sur les stupéfiants sont douteuses puisqu'il est impossible de mener légalement une étude sur ce sujet vu que la production, la vente, la détention et la consommation sont illégaux.

 

La pénalisation de certaines drogues n'est fondé sur aucune base scientifique sérieuse et le classement qu'en fait la DEA aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après, concernant les drogues, n'oubliez pas que le seul pays à avoir tout dépénalisé est le Portugal. Pas le paradis du progressisme ou du libéralisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils ont dépénalisé la possession pour de petites quantités. Pas la production ou le commerce.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Tramp a dit :

Ils ont dépénalisé la possession pour de petites quantités. Pas la production ou le commerce.

 

Oui, je sais. Mais si une population conservatrice et catholique arrive à accepter ça, on peut imaginer quelque chose de similaire en France. La honte du mandat de Hollande, c'est de ne pas avoir dépénalisé complètement la vente et la production de cannabis. Je pense qu'ils flippent que ça soit la guerre dans les "quartiers" si on leur enlève cette manne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Johnnieboy a dit :

 

Oui, je sais. Mais si une population conservatrice et catholique arrive à accepter ça, on peut imaginer quelque chose de similaire en France.

 

Remarque, quand je parle avec des Portugais, en general, ils n'ont pas l'air au courant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
14 minutes ago, Johnathan R. Razorback said:

Qu'est-ce que j'ai dis de contradictoire avec ça ?

Rien, c'était pour le côté citations.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎25‎/‎04‎/‎2017 à 13:34, Jukebox a dit :

légalisation de  la prostitution...

Légalisation de la prostitution ou légalisation du proxénétisme ?

Car la prostitution est déjà légale mais pas le proxénétisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les trucs spécifiques comme la prostitution, insister sur les effets pervers derrière les bonnes intentions. Par exemple le fait que les prostituées deviennent des parias parce que toute personne liée à elles devient de facto un "proxénète".

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Lancelot a dit :

Pour les trucs spécifiques comme la prostitution, insister sur les effets pervers derrière les bonnes intentions. Par exemple le fait que les prostituées deviennent des parias parce que toute personne liée à elles devient de facto un "proxénète".

 

Et comme elles ne peuvent pas demander la protection de la police, elles doivent se rabattre sur des criminels.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Lancelot a dit :

Pour les trucs spécifiques comme la prostitution, insister sur les effets pervers derrière les bonnes intentions. Par exemple le fait que les prostituées deviennent des parias parce que toute personne liée à elles devient de facto un "proxénète".

 

Que parce que moins de clients du fait de la répression, les derniers qui tentent en profitent pour demander des rabais, voire usent de davantage de violence. Un monde meilleur en somme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pour conclure avec les slogans : il y a ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas. Les vices ne sont pas des crimes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Cugieran a dit :

Plus pertinent, je propose d'établir un modèle de concurrence fiscale entre les territoires.

10% national + 0 à 10% départemental

...

profit

 

C'est comme ça que fait la Suisse. Celle de Nestlé, des réassureurs, des groupes de tabac, des pharmacos... etc.

 

En fiscalité, je chercherais aussi à mettre en place une concurrence fiscale. L'idée serait de ne retenir que les impôts et taxes nationaux (en identifiant explicitement les dépenses qui vont avec) et de laisser les départements la total liberté fiscale (tout en identifiant explicitement leur obligation de dépenses et en s'interdisant d'en rajouter).

les départements pourraient faire ce qu'ils veulent en impôts, taux et assiettes. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bref topo : nous avons discuté avec PAB de l'organisation à adopter pour aboutir à un avant-projet de programme.

On se revoit ce WE pour avancer sur ce point.

En résumé : l'objectif est d'éviter la dispersion des bonnes idées & de l'énergie dans des débats multiples, sur des thèmes fort différents, et ce sur un même fil (ça parle GPA, coke, fiscalité, pouvoirs du maire...).

On vous fera un retour détaillé du fruit de nos discussions d'ici au lundi 1er mai au soir.

 

Le but, naturellement, sera de permettre à chacun d'apporter sa pierre à l'édifice, de discuter, proposer, préciser & apporter des informations utiles (comme les graphiques au-dessus) tout en réussissant à faire en sorte que toute cette énergie reste exploitable/soit exploitée au mieux. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Lancelot said:

Et pour conclure avec les slogans : il y a ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas. Les vices ne sont pas des crimes.

 

je propose d'embaucher un service marketing serieux

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 26/04/2017 à 22:07, Neuron a dit :

Une sorte de wiki programme. 

 

C'est plutôt une chouette idée. J'ignore la faisabilité du truc, ou si la chose est réellement pratique, par contre (c'est difficile, je trouve, de modifier ce que d'autres ont rédigé, nos idées & sensibilités n'étant pas les mêmes...mais ce n'est pas un problème rédhibitoire, à voir si on peut faire quelque chose permettant à chacun de soumettre des idées facilement).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 26/04/2017 à 18:37, Wayto a dit :

Parce que 100% des français ne sont pas libéraux ? Par pure pragmatisme ?


L'étude du docteur Nutt pourrait être utilisé pour justifier la légalisation de certaines drogues, quand bien même la méthodologie de l'étude est douteuse.
Il doit y avoir d'autres sources sur le degré de dangerosité des différentes drogues, un bon moyen de justifier la légalisation de certaines.

Cette légalisation pourrait être aussi un bon moyen de gagner des voix dans les "quartiers/banlieues/cités/termeàlacon" qui votent très peu. Ou d'avoir des parrainages dans des villes où le trafic de drogues est élevé, en utilisant une certaine rhétorique. 

Mais c'est juste mon avis à deux balles.

Dr Nutt drogues dangerosité aux autres.jpg

Dr Nutt critères répartition drogues.jpg

Dr Nutt critères dangerosité des drogues.gif

 

Merci beaucoup pour ces éléments.

Outre le programme, il faudra aussi réunir les éléments permettant de justifier point par point en quoi telle ou telle position est raisonnable/rationnelle. Du moins, lorsqu'on n'est pas sur une question de principe (la liberté religieuse, par exemple, ne nécessite pas de sortir des graphiques pour expliquer en quoi elle vaut la peine d'être défendue...par contre, pour des questions liées à la sécurité/la santé/l'économie, je suis très intéressé par récolter un maximum de données, études, graphiques).

 

Le 26/04/2017 à 18:40, Tramp a dit :

 

Toutes les études sur les stupéfiants sont douteuses puisqu'il est impossible de mener légalement une étude sur ce sujet vu que la production, la vente, la détention et la consommation sont illégaux.

 

La pénalisation de certaines drogues n'est fondé sur aucune base scientifique sérieuse et le classement qu'en fait la DEA aussi.

 

On n'a pas le droit de filer des cancers aux gens. Pourtant, des études sont réalisées.
Que Dieu bénisse les rats.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Flashy a dit :

On n'a pas le droit de filer des cancers aux gens. Pourtant, des études sont réalisées.
Que Dieu bénisse les rats.

 

La possession, l'achat et la production sont illégales. Rats ou pas.

 

Et les études cliniques ne s'arrêtent pas avec les rats.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis moyennement fan de ça (l'absence de limite de montant) d'un point de vue réformiste. Ca oblige soit à faire une liste d'associations qui éligibles ou alors ca va multiplier les proces pour abus de droit. Dans les deux cas, on va se retrouver à de l'arbitraire.

 

Parce que sinon : tu crées une association qui a pour unique but d'éviter les impôts et tu defiscalise tout. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quel serait le programme sur les questions du nucléaire civil et militaire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Tramp a dit :

Je suis moyennement fan de ça (l'absence de limite de montant) d'un point de vue réformiste. Ca oblige soit à faire une liste d'associations qui éligibles ou alors ca va multiplier les proces pour abus de droit. Dans les deux cas, on va se retrouver à de l'arbitraire.

 

Parce que sinon : tu crées une association qui a pour unique but d'éviter les impôts et tu defiscalise tout. 

 

Il existe déjà une liste d'associations reconnues d'utilité publique, avec des critères de sélection (cf le lien que j'ai posté), notamment : " Pour être éligibles à la réduction d’impôt, les dons doivent être désintéressés et ne comporter aucune contrepartie."

 

Mais je comprends la critique. Sauf que je ne vois pas comment montrer que la cohérence du libéralisme tient aussi du fait que là où l'État recul, il laisse place à l'initiative privée. Soit on supprime des pans entiers du public, soit on se contente d'ouvrir à la concurrence pour laisser du temps aux alternatives de se mettre en place, soit... ? Sachant qu'à mon avis la seconde solution pose quelques problèmes, ou alors on annonce clairement la couleur et on donne la date de fin du service public en question.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le programme ce serait super de

1) regarder les programmes libertariens déjà existants comme celui de P. Smets.

2) Construire le programme sur le mode wikipedia ou à coup de sondages sur toutes les propositions.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, Philiber Té a dit :

Combo réduction d'impôt + charité : les dons aux associations ne sont pas imposables, pas de limites de montant.

A voir s'il y a d'autres pistes du même genre.

 

On note.

 

Il y a 10 heures, frigo a dit :

Quel serait le programme sur les questions du nucléaire civil et militaire ?

 

 

A toi de me le dire. PABerryer et moi-même, nous ne voulons pas vous rédiger un programme. On veut trouver une méthode, une organisation efficace permettant de récolter les idées, les données, les mesures qui permettront de structurer un programme. 
 

il y a 55 minutes, Escondido a dit :

Pour le programme ce serait super de

1) regarder les programmes libertariens déjà existants comme celui de P. Smets.

2) Construire le programme sur le mode wikipedia ou à coup de sondages sur toutes les propositions.


1) Je note l'idée.
2) On réfléchit à ça, oui. On vous fera un retour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour ce sujet qui me semble essentiel tant la déception est grande pour les libéraux de ne pas avoir de candidats libérals

 

Pouton , ou Lasalle , même Asselineau oui d'autres arrivent à avoir les parrainages et se positionner , n'oublions pas que un tiers des maires en France sont Divers centre, gauche ou droite donc plus propice à donner des parrainages, de plus les conseiller régionaux peuvent aussi donner des parrainages 

 

LE soucis c'est que toutes les discussions vont porter sur le programme alors que le principal n'est pas de débattre d'un programme pendant 30 ans le soucis c'est l'organisationnel c'est toujours ce qui a manqué, les idées les libéraux les ont 

 

La mise en place du programme amène en général de très longs débats (disputes libérales)

 

Les libéraux sont très fort en débat, mais ... quand il faut s'afficher à visage découvert, militer, aller sur le terrain , défendre sur les réseaux autrement qu'avec un compte troll il 'n y a plus grand monde

 

Tous les libéraux devraient être en capacité de s'entendre sur un socle commun ou tous seraient d'accord sur au moins 80 % du programme, après le reste c'est des détails ... 

 

Le gros soucis donc c'est avoir des responsables pour chaque coin de France avec des libéraux motivés pour aller dans les facs, se présenter aux élections, aller dans les médias, organiser des conférences , la plupart du temps ceux qui font cela sont des originaux pour ne pas dire marginaux qui rassemblent 3 personnes par départements 

 

Donc pour réussir Ceci veut dire avoir une organisation avec des règles, des comptes rendus, des résultats etc etc des objectifs ... 

 

Grossomodo tant que cela ne sera pas résolu le reste sera vain 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Escondido a dit :

2) Construire le programme sur le mode wikipedia ou à coup de sondages sur toutes les propositions.

 

Sondage, pourquoi pas, mais avec une base argumentée derrière. Parce qu'on peut très bien valider/invalider une proposition sans avoir la même logique derrière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut définir l'objectif du programme : à quoi veut-on que l'Etat ressemble dans 5, 10 et 15 ans. Ça permet de définir des priorités et de prendre les bonnes orientations comme on dit. 

D'une manière générale, la France est bien orientée sur pleins de sujets (les réformes vont dans la bonne voie mais on 15 ans de retard sur nos voisins) et sur d'autres est même en avance (les autoroutes par exemple, ou la justice civile qui pour une bonne partie puise ses sources en dehors de l'Etat - ie prud'hommes ou tribunal de commerce que j'ouvrirais à la concurrence).

 

Il faut aussi réfléchir à un calendrier de réformes.

 

Et perso, je mettrais de côté tout ce qui est réforme institutionnelle dans un premier temps. C'est trop dur à faire, le resultat est incertain et une fois qu'on a gagné, autant profiter de la 5ème. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...