Jump to content
Séverine B

Gilets jaunes : vos photos

Recommended Posts

3 hours ago, Wayto said:

Comment tu baises le système par le haut ?
Au fait on parle bien de ces même libéraux qui ne sont pas aller faire de l'entrisme chez LREM avant la présidentielle alors qu'il y avait une opportunité en or ? (Si je me rappel bien ça avait débat ici même non ?)

 

En trouvant des moyens intelligents et non-violents d'affaiblir l'Etat, tout en augmentant tes compétences pour avoir l'influence la plus positive possible économiquement et culturellement parlant. Et oui, pourquoi pas en entrant en politique. Perso j'ai voté Macron, je ne le regrette pas, je ne me suis pas moqué des libéraux macronistes et je maintiens que comparé à Hollande Macron a fait plus pour instaurer l'idée que l'économie prime sur le politique, que réussir n'est pas une honte, et que ce n'est pas la rue qui gouverne. Il a tenu pendant la grève de la SNCF et les blocages d'universités. Et je trouve ça nul que les libéraux le mettent au même niveau que des politiciens aux couilles bien plus molles, et se délectent parfois du chaos qui règne dans le pays. Moi je n'ai pas la vocation pour la politique, mais c'est bien que certains le fassent. 

 

Il semble aussi que les GJ sont dans l'utopie de l'égalité absolue dans l'importance de la parole donnée aux uns et aux autres. D'où le fait que les leaders n'osent pas aller rencontrer les ministres de peur de se mettre en avant, et que les quelques listes de revendications qu'on voit émerger sont immédiatement reniées par la base. Par contre on voit se tenir des AG avec des votes à main levée, et bien d'autres indices qui me font dire que ça ne peut déboucher sur rien de structuré et encore moins de structuré et libéral. On dirait qu'ils sont d'accord sur "on veut tout casser", "y'en a marre", et "Macron démission". Dès qu'on entre dans le dur, je n'entends pas une seule proposition sensée. 

 

Enfin, au risque de passer pour un troll, je trouve que la fiscalité environnementale n'est pas la chose la plus stupide du monde. Il existe bien des externalités négatives au tout voiture, et ce n'est pas absurde de réfléchir à la manière de les internaliser. La voie choisie était mauvaise, mais par exemple je ne vois aucun inconvénient aux péages urbains, à la suppression des avantages accordés au diesel (ce que les GJ ne semblent pas supporter), ou encore à l'abaissement des limites de vitesse sur les autoroutes péri-urbaines. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Wayto a dit :

Comment tu baises le système par le haut ?
Au fait on parle bien de ces même libéraux qui ne sont pas aller faire de l'entrisme chez LREM avant la présidentielle alors qu'il y avait une opportunité en or ? (Si je me rappel bien ça avait débat ici même non ?)

 

L’opportunité en or de passer pour un con ? 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Axpoulpe said:

 

En trouvant des moyens intelligents et non-violents d'affaiblir l'Etat, tout en augmentant tes compétences pour avoir l'influence la plus positive possible économiquement et culturellement parlant. Et oui, pourquoi pas en entrant en politique. Perso j'ai voté Macron, je ne le regrette pas, je ne me suis pas moqué des libéraux macronistes et je maintiens que comparé à Hollande Macron a fait plus pour instaurer l'idée que l'économie prime sur le politique, que réussir n'est pas une honte, et que ce n'est pas la rue qui gouverne. Il a tenu pendant la grève de la SNCF et les blocages d'universités. Et je trouve ça nul que les libéraux le mettent au même niveau que des politiciens aux couilles bien plus molles, et se délectent parfois du chaos qui règne dans le pays. Moi je n'ai pas la vocation pour la politique, mais c'est bien que certains le fassent.

Le mec un peu libéral qui s'est investi en politique chez Macron doit manger son chapeau.

OK, Macron a fait UNE mesure qui commencera à montrer ses effets dans 10 ans. Cool. A côté de ça on continue de taxer et régenter de partout. Ce n'est pas réellement ce que j'appelle "affaiblir l'état".

 

Macron fait comme tous les autres : du beau discours. Il continue surtout de montrer ce qu'est un politique. Je persiste et signe : il ne vaut clairement pas mieux que les autres "politiciens aux couilles bien plus molles". On peut avoir des couilles d'acier tout en se dirigeant avec le sourir dans le mur. Si le gars et sa clique s'intéressaient un tant soi peu à l'avenir de ce pays, ils n'agiraient tout simplement pas ainsi. Pas en ayant les chiffres en live dans leur bureau tous les matins.

 

Le Macron candidat pouvait paraître, à la limite, un peu plus libéral que les autres, bien que le simple fait qu'il soit inspecteur des impots mettait la puce à l'oreille. Le Macron président s'inscrit juste dans la lignée de ses prédécesseurs.

 

2 hours ago, Axpoulpe said:

La voie choisie était mauvaise, mais par exemple je ne vois aucun inconvénient aux péages urbains, à la suppression des avantages accordés au diesel (ce que les GJ ne semblent pas supporter), ou encore à l'abaissement des limites de vitesse sur les autoroutes péri-urbaines. 

Augmenter les taxes sur un produit en novlang : "suppression des avantages".

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, cedric.og a dit :

Le Macron candidat pouvait paraître, à la limite, un peu plus libéral que les autres, bien que le simple fait qu'il soit inspecteur des impots mettait la puce à l'oreille.

Qu'il soit énarque suffisait à me révulser.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Axpoulpe a dit :

Je pense que c'est moralement notre devoir de baiser le système par le haut,

Tu as des exemples en tête ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Axpoulpe a dit :

Enfin, au risque de passer pour un troll, je trouve que la fiscalité environnementale n'est pas la chose la plus stupide du monde. Il existe bien des externalités négatives au tout voiture, et ce n'est pas absurde de réfléchir à la manière de les internaliser. La voie choisie était mauvaise, mais par exemple je ne vois aucun inconvénient aux péages urbains, à la suppression des avantages accordés au diesel (ce que les GJ ne semblent pas supporter), ou encore à l'abaissement des limites de vitesse sur les autoroutes péri-urbaines. 

 

Rien de ce que tu cites pour défendre la fiscalité écologique n’est de la fiscalité. Sauf augmenter les taxes sur le diesel mais qui nous dit que les externalités ne sont pas déjà internalisées au taux actuel ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 minutes ago, Tramp said:

 

Rien de ce que tu cites pour défendre la fiscalité écologique n’est de la fiscalité. Sauf augmenter les taxes sur le diesel mais qui nous dit que les externalités ne sont pas déjà internalisées au taux actuel ?

 

En effet, je voulais désigner plus largement les mesures écologistes (du moins dans l'intention) qui semblent révolter les GJ. Et l'externalité est peut-être déjà internalisée, de plus il faudrait surtout vérifier que le produit de la taxe soit réellement utilisé pour compenser le dommage, mais je pense qu'entre ce genre de considérations et "Macron démission" les GJ ont choisi dès le départ. 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, cedric.og said:

Le mec un peu libéral qui s'est investi en politique chez Macron doit manger son chapeau.

OK, Macron a fait UNE mesure qui commencera à montrer ses effets dans 10 ans. Cool. A côté de ça on continue de taxer et régenter de partout. Ce n'est pas réellement ce que j'appelle "affaiblir l'état".

 

Macron fait comme tous les autres : du beau discours. Il continue surtout de montrer ce qu'est un politique. Je persiste et signe : il ne vaut clairement pas mieux que les autres "politiciens aux couilles bien plus molles". On peut avoir des couilles d'acier tout en se dirigeant avec le sourir dans le mur. Si le gars et sa clique s'intéressaient un tant soi peu à l'avenir de ce pays, ils n'agiraient tout simplement pas ainsi. Pas en ayant les chiffres en live dans leur bureau tous les matins.

 

Le Macron candidat pouvait paraître, à la limite, un peu plus libéral que les autres, bien que le simple fait qu'il soit inspecteur des impots mettait la puce à l'oreille. Le Macron président s'inscrit juste dans la lignée de ses prédécesseurs.

 

Augmenter les taxes sur un produit en novlang : "suppression des avantages".

 

Je trouve qu'il y avait plus d'une mesure libérale par rapport à ses prédécesseurs, mais ce n'est pas le débat ici à l'instant. Mettons-nous deux minutes à la place d'un mec élu président aujourd'hui : appliquer un programme liberhallal c'est du suicide électoral d'abord, mais surtout politique par la suite. Si tu veux déclencher une vraie révolution avec de vraies guillotines dans la rue, c'est bien ce qu'il faut faire. Donc l'idée c'est de trouver le bon rythme. Je pense qu'à ce titre le programme de Fillon était bon, mais le personnage était trop ancien, trop clivant, et avait prouvé la faiblesse de sa parole lors de son passage à Matignon. Donc Macron me semblait un meilleur calcul. Et je ne pense pas qu'un meilleur réformateur se présentera désormais et aura autant de capital politique au début de son mandat. Nous voilà donc réduits à la politique du pire, il n'y a plus qu'à attendre la faillite de l'Etat, planquer son fric, protéger sa bagnole contre le brave peuple qui exprime une saine colère dans la rue, et préparer son départ à l'étranger pour ceux qui peuvent. 

 

Et point de novlangue chez moi : je n'ai jamais dit que la suppression de l'avantage fiscal devait se faire en augmentant la taxe sur le diesel, au contraire je pense qu'il vaut mieux aligner sur le taux le plus bas. J'aurais été plus clair en parlant de supprimer le désavantage fiscal de l'essence, mais à l'époque le dispositif était plutôt conçu dans le sens d'une récompense pour le diesel que d'une pénalité sur l'essence, non ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Tramp a dit :

L’opportunité en or de passer pour un con ? 

L'opportunité en or d'entrer en politique dans un parti sans colonne vertébrale idéologique.
Mine de rien tu confirmes ce que je dis, qui est une interrogation, faire de l'entrisme c'est nul / procès en libéralisme. Soutenir un mouvement populaire incohérent c'est nul / procès en libéralisme. 
Le pire c'est que je trouve les arguments de chacun logique, et je comprends leur point de vue, mais à un moment donné on fait quoi pour changer le pays ou pour y faire prospérer le libéralisme ? CPEF ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Wayto a dit :

L'opportunité en or d'entrer en politique dans un parti sans colonne vertébrale idéologique.
Mine de rien tu confirmes ce que je dis, qui est une interrogation, faire de l'entrisme c'est nul / procès en libéralisme. Soutenir un mouvement populaire incohérent c'est nul / procès en libéralisme. 
Le pire c'est que je trouve les arguments de chacun logique, et je comprends leur point de vue, mais à un moment donné on fait quoi pour changer le pays ou pour y faire prospérer le libéralisme ? CPEF ?

 

C’est pas que c’est nul, c’est que dans ce cas là c’est inutile. Il suffit d’ecouter n’importe qui ayant tenté de faire quoi que ce soit chez LREM pour voir que le parti n’est qu’un faire valoir qui ne sert qu’à distribuer des tracts et même les députés sont conscients d’être totalement des godillots.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Bisounours a dit :

On soutient un des deux partis qui existent déjà 

 

Et 40 ans plus tard, on a la France aujourd’hui. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors on fait rien et c'est certain, ça ira encore mieux. 

S'amusez à élaborer un programme politique sur liborg c'est tellement constructif. Alors qu'il y a des abrutis qui ont déjà fait le même.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Tramp a dit :

C’est pas que c’est nul, c’est que dans ce cas là c’est inutile. Il suffit d’ecouter n’importe qui ayant tenté de faire quoi que ce soit chez LREM pour voir que le parti n’est qu’un faire valoir qui ne sert qu’à distribuer des tracts et même les députés sont conscients d’être totalement des godillots.

Sauf là que tu en parles en connaissant l'issue. Mais y'a 1 an et demi quand sur le forum certains parlaient de faire de l'entrisme, d'autres plus nombreux disaient que c'était nul. Pareil en ce moment avec l'idée de soutenir / récupérer le mouvement des GJ. 

Je dis pas qu'il faut absolument soutenir les GJ, ou que faire de l'entrisme chez LREM était une bonne idée, je me demande simplement quel plan d'action on a pour promouvoir / accroître le libéralisme en France.


A part CP, j'ai l'impression qu'on a rien, ça me dépite légèrement, et c'est un euphémisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Axpoulpe a dit :

les GJ ont choisi dès le départ. 

 

Quand je lis la rhétorique anti GJ chez les libéraux, je trouve étonnant de voir que le mouvement est pris comme un tout : LES gilets jaunes, en jetant par la fenêtre l’individualisme dont on nous bassine tant. Alors que clairement, le mouvement est un bordel sans nom et sa déclinaison picarde n’a probablement rien à voir avec sa déclinaison bretonne...

 

il y a une heure, Bisounours a dit :

'amusez à élaborer un programme politique sur liborg c'est tellement constructif

 

Bien fait, ça impose une montée en compétence sur des sujets techniques en dehors de l’approche top down des think tanks. Il faut qu’on sorte du yakafaukon et c’est l’un des moyens.

(et beaucoup de gens ici sont des analytiques qui sont plus intéressés par les calculs de coin de table que les marches ;))

 

il y a une heure, Tramp a dit :

les députés sont conscients d’être totalement des godillots

 

Je serais députe EM, je commencerais à passer des entretiens chez les Big 4.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Wayto a dit :

L'opportunité en or d'entrer en politique dans un parti sans colonne vertébrale idéologique.

L'absence de colonne vertébrale idéologique ne doit pas faire oublier que, par nature, En Marche a pour seule constante le soutien à Emmanuel Macron. Tu pourras bosser tant que tu veux pour devenir numéro 2 du parti, tu auras toujours une influence nulle sur la marche des choses, parce que seul Macron a les manettes en main et le dernier mot sur toutes les décisions. Comme on disait autrefois, Il Duce ha sempre ragione.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Bisounours a dit :

 

Alors on fait rien et c'est certain, ça ira encore mieux. 

 

 

Commençons par arrêter ce qui ne sert à rien et surtout d’arrêter ce qui est contreproductif. Là ça ira peut-être mieux. 

 

Ensuite, montrons l’exemple. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 hours ago, Axpoulpe said:

...

Mettons-nous deux minutes à la place d'un mec élu président aujourd'hui : appliquer un programme liberhallal c'est du suicide électoral d'abord, mais surtout politique par la suite.

...

 

bah, ça on y est déjà, il est déjà mort, il est le seul à ne pas le savoir, c'est le 6ème sens. Ce n'est pas spécifique à Macron, les préz n'arrivent plus à se faire réélire, pareil pour lui

 

Dès lors, pourquoi pas tenter autre chose ? Je veux dire, les "100 jours", tu mets une grande claque (OK, blocages et tout) et  les 1725 jours restants tu ramènes le chômage à 3 ou 4%, à mon avis, t'es réélu

 

Politiquement c'est jouable mais pas mentalement pour notre personnel politique

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Nick de Cusa a dit :

bah, ça on y est déjà, il est déjà mort, il est le seul à ne pas le savoir, c'est le 6ème sens. Ce n'est pas spécifique à Macron, les préz n'arrivent plus à se faire réélire, pareil pour lui

 

Dès lors, pourquoi pas tenter autre chose ? Je veux dire, les "100 jours", tu mets une grande claque (OK, blocages et tout) et  les 1725 jours restants tu ramènes le chômage à 3 ou 4%, à mon avis, t'es réélu

 

Politiquement c'est jouable mais pas mentalement pour notre personnel politique

Le problème c'est qu'il faut une majorité à l'AN

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, Liber Pater a dit :

Le problème c'est qu'il faut une majorité à l'AN

 

Macron a montré qu’avec la bonne étiquette, on fait élire Castaner.

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Macron a montré qu’avec la bonne étiquette, on fait élire Castaner.
Comme quoi ce n'est pas Trump qui a montré les failles de la démocratie, mais Macron.

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 hours ago, Nick de Cusa said:

bah, ça on y est déjà, il est déjà mort, il est le seul à ne pas le savoir, c'est le 6ème sens. Ce n'est pas spécifique à Macron, les préz n'arrivent plus à se faire réélire, pareil pour lui

 

Dès lors, pourquoi pas tenter autre chose ? Je veux dire, les "100 jours", tu mets une grande claque (OK, blocages et tout) et  les 1725 jours restants tu ramènes le chômage à 3 ou 4%, à mon avis, t'es réélu

 

Politiquement c'est jouable mais pas mentalement pour notre personnel politique

 

Oui c’est vrai, mais comme à peu près toutes les catégories ont le sentiment de perdre quelque chose à une baisse drastique de la dépense publique, tu risques de ne même pas trouver un soutien suffisant pour appliquer le programme des 100 jours. Meme chez les libéraux on a des gens pour critiquer la baisse de dépenses publiques, pourvu qu’ils aient l’impression que ça baisse un peu moins vite ailleurs. Bastiat et la grande fiction, on y échappe pas. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Axpoulpe a dit :

tu risques de ne même pas trouver un soutien suffisant  un candidat libéral et élu pour appliquer le programme des 100 jours

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Axpoulpe a dit :

 

Oui c’est vrai, mais comme à peu près toutes les catégories ont le sentiment de perdre quelque chose à une baisse drastique de la dépense publique, tu risques de ne même pas trouver un soutien suffisant pour appliquer le programme des 100 jours. Meme chez les libéraux on a des gens pour critiquer la baisse de dépenses publiques, pourvu qu’ils aient l’impression que ça baisse un peu moins vite ailleurs. Bastiat et la grande fiction, on y échappe pas. 

 

Beaucoup de libéraux sont des poseurs qui se satisfont très bien du statu quo 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Tramp a dit :

Beaucoup de libéraux sont des poseurs qui se satisfont très bien du statu quo 

Oui, par souci de la tranquillité (ou par carriérisme), beaucoup sont prêts suivre le sillage de la technocratie et à former l'aile droite de la social-démocratie en renonçant au côté radical du libéralisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
15 hours ago, Nick de Cusa said:

bah, ça on y est déjà, il est déjà mort, il est le seul à ne pas le savoir, c'est le 6ème sens. Ce n'est pas spécifique à Macron, les préz n'arrivent plus à se faire réélire, pareil pour lui

 

Dès lors, pourquoi pas tenter autre chose ? Je veux dire, les "100 jours", tu mets une grande claque (OK, blocages et tout) et  les 1725 jours restants tu ramènes le chômage à 3 ou 4%, à mon avis, t'es réélu

 

Politiquement c'est jouable mais pas mentalement pour notre personnel politique

J'ai lu un article sur ce forum expliquant que tout les partis/président qui avaient libéralisé leur pays furent réélu. J'avais pas approfondi mais ça ne m'avait pas étonné.

 

18 hours ago, Bézoukhov said:

Je serais députe EM, je commencerais à passer des entretiens chez les Big 4.

Les sociétés de comptabilité? Pourquoi?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, calypso13 a dit :

Les sociétés de comptabilité? Pourquoi?

 

Parce que c'est là que tu vas quand tu as besoin d'un salaire vite (ils font tous types de conseil)

Share this post


Link to post
Share on other sites

image.png.d0ed63523ccfca335d9f5a6cd62031c8.png

 

Ça fait peine quand même, toutes ces personnes dans la mouise et qui ne comprennent plus le monde qui les entoure

Share this post


Link to post
Share on other sites
18 hours ago, Rincevent said:

Oui, par souci de la tranquillité (ou par carriérisme), beaucoup sont prêts suivre le sillage de la technocratie et à former l'aile droite de la social-démocratie en renonçant au côté radical du libéralisme.

 

Comment réconcilier le côté radical du libéralisme avec la volonté de ne pas être violent pour arriver à ses fins, et surtout pas avec des gens qui n'y sont pour rien ? Bien sûr qu'on peut voter avec les pieds, mais si on met de côté cette possibilité est-ce qu'il faut approcher le pouvoir avec des réformes radicales (voir le succès du parti libertarien ou du PLD) , ou est-ce qu'il est préférable de renoncer à payer ses impôts pour asphyxier l'Etat et l'obliger à se recentrer sur ses missions premières ? Auquel cas comment un libéral gèrerait les troubles sociaux qui ne manqueront pas de suivre la diminution de l'Etat-Providence et dont nous avons un aperçu aujourd'hui ? Car au-delà de cette histoire de taxe sur l'essence je rappelle que les GJ veulent un SMIC plus élevé, de meilleures retraites par répartition, etc. 

 

Qu'est-ce que les libéraux radicaux et non-poseurs entreprennent de concret pour secouer le status quo ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Axpoulpe a dit :

 

Comment réconcilier le côté radical du libéralisme avec la volonté de ne pas être violent pour arriver à ses fins, et surtout pas avec des gens qui n'y sont pour rien ? Bien sûr qu'on peut voter avec les pieds, mais si on met de côté cette possibilité est-ce qu'il faut approcher le pouvoir avec des réformes radicales (voir le succès du parti libertarien ou du PLD) , ou est-ce qu'il est préférable de renoncer à payer ses impôts pour asphyxier l'Etat et l'obliger à se recentrer sur ses missions premières ? Auquel cas comment un libéral gèrerait les troubles sociaux qui ne manqueront pas de suivre la diminution de l'Etat-Providence et dont nous avons un aperçu aujourd'hui ? Car au-delà de cette histoire de taxe sur l'essence je rappelle que les GJ veulent un SMIC plus élevé, de meilleures retraites par répartition, etc. 

 

Qu'est-ce que les libéraux radicaux et non-poseurs entreprennent de concret pour secouer le status quo ?

  

Verser le salaire brut aux salariés et leur laisser le soin de faire eux-mêmes les chèques à leur caisse de retraite, leur csg, leur assurance chômage et leur urssaf...

 

Tout le monde aurait très vite envie de baisser les dépenses et le périmètre de l'état .. dans un deuxième temps on baisse les taxes et l'IR.  Dans l'intervalle la dette commence à se tasser.

 

C'est assez radical et cela pourrait se faire de manière paisible...on agrémente ça de mesures symboliques de probité des politiques, pas de privilèges, pas de dépenses non justifiées, etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...